Pneus Benoit Roy : des travaux sur une voiture à l’origine de l’incendie

Pneus Benoit Roy : des travaux sur une voiture à l’origine de l’incendie
(Photo : Courrier Frontenac - Claudia Fortier)

L’incendie survenu le mercredi 17 mars chez Pneus Benoit Roy à Thetford Mines aurait été causé par des travaux de soudure effectués sur un véhicule dans la partie du garage.

« La voiture en question se trouvait sur une plateforme d’élévation et près du plafond. Nous l’avons rapidement éteinte, mais le feu avait malheureusement eu le temps de faire son œuvre. Il s’était déjà propagé à la structure pour ensuite atteindre l’entrepôt où se trouvaient plus de 1500 pneus sur des étalages. Il faut comprendre qu’il y avait de la tôle partout dans la bâtisse et donc un contact direct avec la structure en bois. Le vent et la porte de garage qui était ouverte ont aussi favorisé la propagation », a expliqué le chef de division aux opérations du Service incendie de la Ville de Thetford Mines, Jean-Guy Frappier.

Photo Courrier Frontenac – Claudia Fortier

La difficulté de l’intervention est principalement venue de la combustion des pneus à l’intérieur, provoquant ainsi le panache de fumée noire qui a perduré pendant plusieurs heures. « Cela a causé beaucoup de problèmes pour procéder à l’extinction. Contrairement à ce que l’on voit chez Royal Mat à Beauceville où les pneus sont entreposés à l’extérieur et où il est plus facile d’agir par étouffement et de mettre du sable ou de la mousse, quand on est à l’intérieur, c’est plus difficile. Le commerce existe depuis plus de 60 ans. Il y a eu des agrandissements et des modifications. Dans la partie entreposage, c’était un vrai labyrinthe pour nous, ce qui a compliqué notre intervention », a ajouté M. Frappier.

En raison de l’ampleur du brasier et du fait que le bâtiment menaçait de s’effondrer, ce dernier a dû ordonner un code rouge, signifiant la sortie de tous les pompiers. Le service a fait appel à une pelle excavatrice afin de détruire la partie qui était en feu. La bâtisse a finalement été complètement détruite puisque l’incendie s’était propagé partout dans la structure.

L’intervention qui s’est amorcée peu après midi mercredi s’est terminée vers 1 h du matin jeudi, durant ainsi 13 heures au total. Une quarantaine de pompiers y ont pris part. Un pompier et une personne du commerce ont été transportés au centre hospitalier par mesure préventive.

Environnement

Le magasin Walmart situé à proximité a été évacué au cours de l’après-midi mercredi en raison de la fumée. L’entreprise a également annoncé jeudi matin qu’elle demeurait fermée le temps de procéder aux analyses requises afin de respecter les exigences en contrôle de qualité.

Le vent en direction sud-ouest a toutefois permis de disperser le panache de fumée vers le parc industriel et la zone rurale. Le Service des travaux publics a pour sa part procédé au colmatage des bouches d’égout afin de limiter les dégâts. Aucun impact lié à l’approvisionnement en eau n’a été relevé.

Urgence-Environnement ainsi que le laboratoire mobile TAGA (analyseur de gaz atmosphériques) et le LEAE (Laboratoire d’expertise en analyse environnementale) se sont rendus sur place mercredi afin de procéder à des tests. D’autres vérifications ont été faites jeudi matin. « En ce qui a trait aux résultats, les analyses n’ont soulevé aucun enjeu inquiétant qui indiquerait que les normes de qualité de l’air étaient affectées », a affirmé le porte-parole du ministère de l’Environnement, Frédéric Fournier, en ajoutant qu’un suivi serait effectué.

Le commerce a publié un message sur sa page Facebook jeudi :

Mise au point 18 mars 2021

24h après l’incendie, nous sommes tous encore sous le choc. Comme vous le constatez, le…

Publié par Pneus Benoit Roy sur Jeudi 18 mars 2021

À lire : Incendie majeur chez Pneus Benoit Roy

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jacinthe LangloisLambert

Bon courage à toute l’équipe

Guy
Guy
24 jours

J’ai connu monsieur Benoit Roy alors qu’il avait débuté son entreprise tout à côté de Bégin Motors sur la rue Notre-Dame. J’ai été aussi un client de son fils André qui a pris la relève de son père su le boulevard Frontenac. Cela me désole beaucoup de voir cet entreprise parti en fumée. Bonne chance aux nouveaux propriétaire.