Matthieu Levasseur veut poursuivre la revitalisation de Disraeli

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Matthieu Levasseur veut poursuivre la revitalisation de Disraeli
L'entrée en fonction de Matthieu Levasseur est prévue le 26 avril. (Photo : Gracieuseté)

Matthieu Levasseur a été nommé directeur général de la Ville de Disraeli. L’homme de 38 ans entrera officiellement en fonction le 26 avril. Ce poste est vacant depuis le départ à la retraite de Patrice Bissonnette le 11 mars dernier.

M. Levasseur occupait les mêmes fonctions depuis août 2014 à Sainte-Clotilde-de-Horton près de Victoriaville. En entretien avec le Courrier Frontenac, il a confié être rendu à un point dans sa carrière de gestionnaire municipal où il a le goût de relever de nouveaux défis.

« Disraeli est le genre d’endroit où je veux travailler. Depuis les dernières années, la Ville est en mode revitalisation. Nous l’avons vu avec la marina, la mise sur pied d’un programme pour l’amélioration des façades des bâtiments et aussi la réfection de la quasi-totalité des infrastructures de loisirs. Je veux continuer à maintenir cette démarche. C’est exactement le milieu dans lequel j’étais à Sainte-Clotilde, mais à plus petite échelle. »

Le caractère central de la municipalité l’attire également. « Disraeli est une petite ville centre dans le secteur sud de la MRC des Appalaches. Elle a beaucoup de ressources et de potentiel de développement. À titre d’exemple, 25 % de sa richesse foncière uniformisée est reliée à du commercial et de l’industriel. Je souhaite apporter mon expertise en ce qui a trait aux projets d’envergures que nous pouvons mettre de l’avant », a dit celui qui est originaire de Saint-Albert dans la MRC d’Arthabaska.

Parcours professionnel

Matthieu Levasseur a enseigné à l’école Sainte-Marie de Princeville et au Collège Clarétain de Victoriaville entre 2005 et 2006. Il a par la suite été attaché politique pour le député de Richmond-Arthabaska André Bellavance entre 2006 et 2014.

« Quand on dit qu’on ne sait pas où la vie va nous mener. J’ai adoré être enseignant, mais j’ai toujours su qu’un jour je ferais de la politique. Finalement, l’occasion s’est présentée plus tôt que tard. J’y ai travaillé pendant huit ans. La tâche que j’avais était reliée aux citoyens, aux organismes et aux municipalités. C’est à ce moment que j’ai développé le goût municipal et que j’ai commencé une maîtrise en administration publique, concentration gestion municipale », a expliqué M. Levasseur.

Il affirme d’ailleurs avoir aimé son passage à Sainte-Clotilde-de-Horton. « Les dossiers avancent bien, mais après six ans, je sentais que j’avais accompli tout ce que je pouvais pour cette municipalité. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires