Incendie sur la rue Quirion : la cause sous investigation

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Incendie sur la rue Quirion : la cause sous investigation
La résidence est visiblement une perte totale. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Mise à jour : Un quadriporteur sur la charge possiblement en cause

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Thetford Mines est intervenu le jeudi 13 mai, autour de 22 h 24, pour un feu de résidence sur la rue Quirion.

À l’arrivée des pompiers, les flammes faisaient rage dans la partie garage. Elles se sont rapidement propagées à l’entretoit et à l’ensemble du bâtiment. Un début d’incendie à la maison voisine a toutefois pu être maîtrisé.

Au moment d’écrire ces lignes, il était encore trop tôt pour avancer la cause du brasier.

Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard

Selon le chef de division aux opérations, Jean-Guy Frappier, le pire a été évité pour l’homme et la femme âgés tous les deux de 77 ans. « Heureusement qu’il était cette heure-là et qu’ils se trouvaient encore au salon. S’ils avaient été au lit, le dénouement aurait pu être différent parce le monsieur est à mobilité réduite. Des voisins ont été en mesure de les aider à évacuer. »

Le couple a été pris en charge par les paramédics qui les ont conduits au centre hospitalier par mesure préventive. « L’homme a besoin de soins de santé particuliers. Nous avons aussi fait appel au service Info-Social pour leur trouver un endroit temporaire où demeurer », a ajouté M. Frappier.

Notons qu’une trentaine de pompiers ont été appelés sur les lieux. Ils ont pu quitter trois heures plus tard.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] Mise à jour : Incendie sur la rue Quirion : la cause sous investigation […]

Denise Bourque
Denise Bourque
1 mois

Quelle tragédie, c’est une terrible épreuve pour mes amis. Je suis complètement bouleversée.

trackback

[…] À lire : Incendie sur la rue Quirion : la cause sous investigation […]