Une lettre qui tient la route

Opinion
Une lettre qui tient la route
(Photo : Depositphotos.com)

Bonjour chers concitoyens et amis (es),

Avec les vacances qui s’en viennent, nous voudrions vous partager un mot. Quand vous voyez un animal au bord de la route, faites attention. Roulez moins vite s’il vous plaît!

Par exemple, un cheval n’est pas comme un VTT. Il ne réagit pas de la même façon. En passant trop près d’un animal avec une voiture, vous mettez sa vie, la vie du meneur ou du cavalier ainsi que la vôtre en danger. Déjà que, lorsqu’un automobiliste rencontre un piéton seul ou un cycliste, il devrait ralentir et se tasser. Il devrait être encore plus vigilant lorsque cette personne est avec un animal. Même chose pour les animaux sauvages. Eh oui! Ils ont parfois besoin de traverser ou d’emprunter la route.

C’est à nous de les protéger et de les respecter parce que c’est peut-être notre route qui passe chez eux. Alors, pour la sécurité de tous, n’oubliez pas que la patience est souvent la meilleure « avenue ». Pour finir, un jour nous avons vu une belle pancarte qui disait « Partageons la route ». Nous avons trouvé que c’était une excellente idée. Et vous?

Merci de nous avoir lus.

Gabriel Racine, 9 ans
Nicolas Racine, 8 ans
Adstock

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires