Le Musée du Bronze ouvre sa nouvelle saison

Le Musée du Bronze ouvre sa nouvelle saison
L'exposition d'André Desjardins, " De l'éphémère à l'éternel ", sera l'élément phare du Musée du Bronze au cours de la période estivale. Sur la photo : Sabrina Raby (chargée de projet) et l'artiste André Desjardins (Photo : (Photo gracieuseté))

Le Musée du Bronze d’Inverness ouvre sa nouvelle saison, le 10 juin, avec l’exposition d’André Desjardins « De l’éphémère à l’éternel » qui coïncide avec ses 20 ans de carrière.

Originaire de la Côte-Nord, le peintre et sculpteur André Desjardins est une figure bien connue dans le milieu artistique lui dont la carrière a pris une dimension internationale depuis une douzaine d’années. Il possède, avec sa copine Hélène Bélanger-Martin, la galerie Roccia à Magog.

Pour souligner cet événement, il présentera une grande rétrospective de son travail en sculpture. L’exposition regroupera une trentaine de sculptures de ses œuvres en bronze, leurs fragments d’argile, des croquis inédits, des photos, des moules, des cires et des textes qui contribueront à plonger les visiteurs au cœur de la réalisation de chacune de ces œuvres et de leur transformation vers le bronze.

M. Desjardins confie n’avoir jamais réalisé une telle exposition. « Depuis une douzaine d’années, je fais la sculpture en argile et l’œuvre originale est lourdement endommagée lors du démoulage. De l’éphémère à l’éternel, c’est l’argile qui ne se conserve pas jusqu’au bronze qui rend l’œuvre éternelle. Les gens pourront sur place admirer la sculpture en bronze et à ses côtés l’artéfact qui a servi à sa conception et qui a pu être conservée. Cela leur permettra de comprendre un peu mieux ce qu’était l’œuvre dans mon atelier avant de devenir du bronze. »

Le multimédia sera mis à contribution pour cette exposition alors que les gens pourront se connecter avec leur téléphone intelligent via un code QR qui permettra d’ouvrir un lien vers de petits films inédits créés par Hélène, qui est cinéaste, où on voit l’artiste créer l’œuvre dans son atelier.

Une des pièces qui vaudra certes le coup d’œil est celle intitulée « Libre » qui représente un personnage, à genou, savourant un moment de perfection. Il s’agit de la même œuvre monumentale de huit pieds de haut coulée à la Fonderie d’art qui sera bientôt installée sur le bord du lac Memphrémagog que l’artiste a réalisé en deux exemplaires à la demande de son mécène.

Chargée de projet à la direction du Musée du Bronze, Sabrina Raby estime que cette formule avec un seul artiste saura plaire au public et surtout permettre d’en connaître davantage sur cet invité.

Autres activités 

Dans sa nouvelle programmation, le Musée offre aussi son nouvel espace Zone découverte qui permettra aux visiteurs d’explorer plus en détail un des aspects traités dans l’exposition permanente Créativité sur mesure en fonderie d’art. Cette année, il sera possible d’y découvrir la patine. « Les gens verront l’application de la couleur sur les œuvres avec les techniques d’aujourd’hui. Ce sera vraiment intéressant », avance Mme Raby.

Avec le réaménagement de l’atelier permettant au public d’y accéder en tout temps, de participer à des activités de modelage libre et d’assister à des prestations d’artistes et à des démonstrations de techniciens et d’artisans de la fonderie d’art, nul doute que les visiteurs auront l’occasion de vivre une expérience muséale unique, prétend aussi Mme Raby.

Le Musée du Bronze sera ouvert du 10 juin au 30 septembre, selon les règles sanitaires en vigueur. Les gens peuvent consulter la page Facebook du musée pour en savoir davantage de même que son tout nouveau site Internet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires