Chaudière-Appalaches demeure une source d’inquiétude

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Chaudière-Appalaches demeure une source d’inquiétude
Le premier ministre du Québec François Legault (Photo : Capture d'écran)

La région de Chaudière-Appalaches pourrait passer au palier d’alerte jaune à compter de lundi, à la condition que la situation liée à la COVID-19 s’améliore d’ici là.

En conférence de presse mardi, le premier ministre du Québec, François Legault, s’est dit préoccupé puisqu’il s’agit, selon lui, de la seule région où il y a le plus de cas actifs par 100 000 habitants. « Nous avons eu de longues discussions. Les cas ont commencé à baisser et on espère que ça va se poursuivre. On va continuer de suivre la situation le reste de la semaine. Pour l’instant, on dit que Chaudière-Appalaches devrait être en jaune lundi, mais si la situation venait à s’empirer, on va la laisser en orange. »

M. Legault estime qu’il est important de maintenir les efforts. Les données du 7 juin font état de 229 cas actifs sur l’ensemble du territoire de Chaudière-Appalaches, en baisse de 15 par rapport à la veille.

Notons qu’en zone jaune, les propriétaires de bars pourront accueillir les clients sur leurs terrasses et dans leur établissement. Il sera aussi permis pour les occupants de deux résidences privées de se rassembler à l’intérieur.

Bal de finissants permis

À compter du 8 juillet, les bals de finissants seront autorisés à l’extérieur et sans masque. Le gouvernement mise sur le fait qu’une bonne partie de la clientèle étudiante sera vaccinée le 24 juin prochain.

Plus de détails sur les mesures en vigueur en zone jaune ici.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires