Il tente de se sauver lors de son arrestation

Il tente de se sauver lors de son arrestation
(Photo : archives)

Le Service de police de Thetford Mines a procédé à l’arrestation de Patrick Grondin, le dimanche 13 juin vers midi. Le Thetfordois de 48 ans était recherché sous mandat dans un dossier de délit de fuite causant des lésions corporelles survenu en novembre 2020.

C’est un patrouilleur circulant sur la rue d’Auteuil qui a aperçu l’individu à vélo. Il l’a aussitôt placé en état d’arrestation en lui passant les menottes avant de l’asseoir dans le véhicule de police. Le prévenu s’est toutefois sauvé en courant, mais il a rapidement été rattrapé par l’agent.

Des stupéfiants ont été trouvés à l’intérieur de son sac à dos, dont 679 comprimés divers pouvant s’apparenter tant à des dépresseurs qu’à des stimulants. Il y avait également du cannabis et des produits dérivés, des cigarettes de contrebande, des crayons pouvant possiblement servir d’arme à feu ainsi qu’un appareil pouvant être utilisé comme arme à impulsion électrique (taser).

Grondin a comparu le lundi 14 juin par visioconférence sous une accusation d’évasion d’une garde légale. Il est demeuré détenu et son enquête sur remise en liberté a été fixée au lundi 28 juin.

Des accusations pourraient s’ajouter

Les crayons et l’appareil pouvant être considéré comme un  » taser  » seront expédiés au Laboratoire des sciences judiciaires et de médecine légale afin de déterminer s’il s’agit d’armes prohibées. Des échantillons des substances saisies seront envoyés aux laboratoires de Santé Canada qui en préciseront la nature exacte. Les rapports d’analyse seront soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales qui déterminera les accusations supplémentaires appropriées le cas échéant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires