Les Blue Sox divisent leur programme double

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Les Blue Sox divisent leur programme double
Stéphane Pouliot a cogné son deuxième circuit de la saison et produit trois points dans la victoire à Sherbrooke. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Les Blue Sox de Thetford ont divisé les honneurs des deux matchs qu’ils disputaient dimanche. Après leur victoire de 7-2 à Sherbrooke, ils ont perdu le second par la marque de 4-3 à Coaticook.

Dans ce deuxième match de la journée, ils sont venus à un retrait de compléter leur doublé avec succès. En avance 3-2 en fin de septième, c’est une erreur de deux points du joueur recrue William Gault qui a permis aux locaux de l’emporter. « On est revenu en septième comme on n’avait pas le choix de le faire. Ça aurait pu virer de notre bord, mais les gars de Coaticook ont bien frappé », a noté Jonathan Paquet qui a subi un premier revers en trois décisions.

Le baseball est souvent une question de pouces, ce qui a permis aux locaux d’inscrire leurs deux premiers points. Un ballon à la clôture qui effleure le gant du voltigeur et un roulant de routine qui passe sous le gant. « On était deux pouces à gauche sur un ballon et sur un roulant. C’est arrivé au mauvais moment et ça coûte cher dans ce temps-là. »

Les Blue Sox se sont heurtés au lanceur Lachlan Fontaine qui a n’a accordé que trois coups sûrs et retiré neuf frappeurs sur des prises en six manches. Deux de ces coups sûrs sont survenus en sixième quand les Sox ont réduit l’écart. « On a vu de belles choses. Les gars sont parvenus à se stabiliser au bâton, mais il va falloir se replacer en défensive », a mentionné l’entraîneur Renaud Desjardins.

Victoire à Sherbrooke

En après-midi, les Blue Sox ont vaincu les Expos 7-2. Les Sherbrookois ont vu les visiteurs prendre les devants 2-0 dès la manche initiale et ont ensuite créé l’égalité à leur tour au bâton. « On ne connaissait pas leur premier frappeur et on s’est vite rendu compte que c’était tout simplement un gars qui mettait la balle en jeu et qui se servait de sa vitesse parce qu’il est vraiment rapide. Ç’a dérangé en début de match et ils ont fait de petites choses en première manche pour créer l’égalité, mais on s’est ajusté », a expliqué Michel Simard.

Par la suite, l’artilleur a limité l’adversaire à seulement trois maigres coups sûrs pour mériter sa troisième victoire en autant de départs cette saison, en plus de liquider dix frappeurs sur des prises. Il a apprécié le travail du receveur Marc-Antoine Perron-Rousseau qui attrapait ses tirs pour la première fois. « Il a bien fait ça et il a su s’ajuster. On s’est entendu tout au long de la partie. »

L’entraîneur Dany Girard abondait dans le même sens. « Michel a mis une manche pour prendre son rythme. C’était la première fois que lui et Marc-Antoine jouaient ensemble. Ils ont communiqué et ils ont pris leurs repères. Après ça, ç’a été le Michel que l’on connaît. »

Une première défaite

Vendredi à Shawinigan, les Blue Sox ont subi leur première défaite en saison régulière quand ils se sont inclinés 10-9 devant les Cascades. En début de septième, les Sox ont inscrit trois points pour se donner une avance de 9-7. À leur tour au bâton, les locaux ont répliqué avec trois également, dont le point victorieux lorsqu’un frappeur a été atteint avec les coussins remplis.

Venu en relève à Dany Paradis-Giroux, Marc-Antoine Perron-Rousseau a été incapable de freiner ses anciens coéquipiers. « J’ai vraiment apprécié, mais ça m’a rendu fébrile un peu. C’est tout le temps plaisant de revenir à une place où tu as joué. C’est certain que le dénouement est décevant, mais on va les affronter de nouveau. »

Les Blue Sox disputeront deux matchs à domicile jeudi contre le Brock de Drummondville et dimanche contre les Jets de Montréal. Entre les deux rencontres, ils rendront visite au Cactus de Victoriaville vendredi.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires