Les enjeux du maintien à domicile pour les personnes atteintes d’Alzheimer

PUBLIREPORTAGE
Les enjeux du maintien à domicile pour les personnes atteintes d’Alzheimer

À mesure que les personnes âgées vieillissent, elles peuvent avoir besoin de plus de soins que jamais. Qu’il s’agisse d’aide pour les soins personnels ou de simple compagnie, les personnes âgées peuvent avoir besoin d’une aide supplémentaire pour rester en bonne santé, heureuses et fortes.

Mais pour les personnes âgées atteintes de démence ou de la maladie d’Alzheimer, même les choses les plus simples peuvent devenir difficiles, voire impossibles. Ces conditions uniques nécessitent des soins spécialisés qui permettent à la personne âgée de rester en sécurité et confortable. Mais s’occuper d’une personne âgée atteinte de démence ou de la maladie d’Alzheimer comporte ses propres défis et enjeux.

Pourquoi les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont besoin de soins spécialisés

Les symptômes et les conséquences de la maladie d’Alzheimer et de la démence ne ressemblent à aucune autre affection dont souffrent les personnes âgées. Ces conditions peuvent affecter tous les aspects de la vie d’une personne âgée, ce qui rend les soins spécialisés et personnalisés encore plus importants. Chaque cas de démence est unique à la personne qui y est confrontée, mais voici quelques choses que les personnes âgées atteintes de ces conditions peuvent vivre :

  • Perte générale de la mémoire et de la pensée cognitive
  • Changements d’humeur et/ou de comportement
  • Désorientation et confusion générale
  • Perte de capacité à parler ou à tenir des conversations
  • Difficulté à marcher ou à avaler
  • Incapacité à reconnaître les personnes, les lieux et/ou le temps
  • Incapacité de participer aux activités, y compris les soins personnels et les exigences de la vie quotidienne
  • L’aggravation de tous les symptômes au fil du temps

Enjeux rencontrés par les aidants

Les conditions d’un patient atteint d’Alzheimer ou de démence sont uniques et peuvent être difficiles à gérer. Cela amène la prestation de soins à un tout autre niveau. Les aidants de personnes âgées atteintes de toute forme de démence doivent être sensibilisés à la maladie, d’abord et avant tout. Pour de nombreux aidants familiaux, rester éduqué peut également signifier prendre la décision de rechercher des soins spécialisés d’une autre manière. Les aidants naturels doivent être capables de planifier et d’anticiper, en se préparant à chaque situation. Les aidants doivent être particulièrement bien informés sur les symptômes et les résultats courants de ces conditions, ainsi que sur les protocoles de sécurité.

Les aidants doivent fournir autant de soutien émotionnel que physique. Cela signifie gérer l’anxiété possible d’une personne âgée et l’aider à accepter le fait qu’elle souffre de démence. Ils doivent être capables de soulager l’anxiété, de rester calmes et d’être patients lorsque la personne est contrariée. Les aidants naturels doivent participer activement à presque tous les aspects des soins. Cela inclut les connexions entre les équipes médicales, la famille et les proches, etc.

Les aidants doivent acquérir un talent particulier pour évaluer les situations lorsqu’il s’agit de personnes atteintes de démence. Ils doivent être capables de faire preuve de jugement et de remarquer même les changements les plus subtils dans le comportement, les symptômes ou l’environnement de la personne atteinte. Cela signifie également que les soignants doivent avoir la capacité de s’adapter et de changer au besoin.

Mais s’occuper d’une personne âgée atteinte d’Alzheimer, c’est aussi s’occuper de soi-même. Cela signifie qu’un aidant doit prendre soin de sa propre personne afin de bien prendre soin de la personne atteinte d’Alzheimer. Il peut être difficile de gérer certains comportements, d’être patient lorsque la mémoire d’une personne âgée ralentit et d’entendre les choses blessantes qui peuvent être dites. Les symptômes peuvent non seulement être erratiques et difficiles à gérer, mais aussi durs émotionnellement pour le soignant. Prendre soin des personnes âgées atteintes de ces conditions peut être très exigeant physiquement et émotionnellement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lyne Bernier
4 mois

Je suis proche aidante depuis près de 3 ans pour mon père de 85 ans, il est encore facile a gérer, je suis préposée aux bénificiaire depuis 11 ans , je trouve qu a comparer a certains de mes patients, il est encore très habile pour ses activités quotidienne.

Cloutier
Cloutier
3 mois

Ma soeur est atteinte dAlzeimer ! Son aidant est son mari, il est âgé de 89 ans ! Une préposée va aider 3 heures/ semaine . Elle donne un bain, lave plancher/ cuisine en tout ! Les ongles ne sont pas coupés et nettoyés. Les cheveux graisseux même si elle dit les avoir lavés . Il y aurait tellement a faire si ce nest seulement essuyer les taches aux portes, aux fenêtres, et laver la chaise ou elle prend ses repas. Je crois que les préposées devraient recevoir une formation pour les soins à domicile