Lancement de la saison du bleuet en corymbe

Communiqué
Lancement de la saison du bleuet en corymbe
(Photo : (Photo gracieuseté))

Les familles d’aventuriers de la région devront se lever tôt cette année, puisque la saison de la collecte des bleuets en corymbe débute une semaine plus rapidement qu’à la normale.

Ces très convoitées perles d’azur ne seront disponibles que jusqu’au début de septembre. Les fermes ouvertes à l’autocueillette sont nombreuses et des trésors de produits dérivés sont offerts en grande quantité. Il s’agit d’une belle occasion d’explorer la région et d’y faire de précieuses découvertes.

La carte au trésor à consulter avant de se lancer à l’aventure est le bleuetsdici.com, soit le site Internet du Regroupement des bleuetières de la Chaudière-Appalaches. « Plusieurs bleuetières proposent des infrastructures et activités pour bonifier l’aventure à la ferme. J’invite donc les familles de la région à aller s’y amuser et à se régaler », a mentionné son président Jean-Yves Goulet.

L’autocueillette demeure le meilleur plan d’attaque quand on souhaite s’emparer de bleuets frais. Notons que les producteurs ont redoublé d’efforts pour conserver l’accès aux diverses installations, qu’il s’agisse de restaurants et de comptoirs de crème glacée, de jeux pour enfants, de minifermes, d’aires de pique-nique ainsi que de dégustations et de vente de produits transformés.

Les règles sanitaires avec lesquelles tous sont déjà familiers sont soigneusement respectées pour que cette activité demeure une véritable coutume annuelle pour les familles de la région.

« Lors des journées ensoleillées avec des vents favorables, que l’on souhaite nombreuses au cours de notre bel été québécois, rien de mieux que de débarquer dans une bleuetière. Il y en a une à l’horizon près de vous, il ne suffit que de regarder dans la bonne direction », s’est exclamé M. Goulet.

Selon Christian Lacroix, conseiller en horticulture au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), la récolte 2021 s’annonce généreuse. Contre toute attente, les gelées de la fin mai ont épargné la majorité des producteurs. L’alternance de journées pluvieuses et ensoleillées, sans chaleur excessive, a favorisé une croissance vigoureuse des bleuetiers. Déjà, les fruits atteignent un bon calibre. Cette année, le bleuet en corymbe portera bien son surnom de « bleuet géant ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires