Troisième revers de suite pour les Blue Sox

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Troisième revers de suite pour les Blue Sox
Dans la défaite, Jean-Michel Acquin a réussi deux des cinq coups sûrs de son équipe, soutiré deux buts sur balles et fait produire un point. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Les Blue Sox de Thetford n’avaient qu’un seul match à leur calendrier au cours de la dernière fin de semaine et ils ont subi une défaite de 13-6 aux mains du Cactus de Victoriaville vendredi. C’était pour la troupe de Jean-Michel Bédard un troisième revers de suite.

En retard 1-6, la formation thefordoise a fait un retour en début de sixième pour réduire l’écart à un seul point, mais le Cactus a répliqué avec sept points à leur tour au bâton contre l’artilleur Michel Simard. « Les dieux du baseball ont décidé que ce n’était pas la nôtre. Il n’y avait aucun coup solide frappé contre Michel dans la manche qu’il a lancé, mais ils étaient cognés dans les ouvertures. On n’a pas été chanceux et on leur a ouvert la porte une ou deux fois avec des erreurs qui auraient pu être des balles à double jeu qui auraient coupé de grosses manches. On n’a pas fait les jeux et on méritait un peu ça en même temps », a fait valoir Jean-Michel Bédard.

Avec encore deux matchs en saison régulière, les Blue Sox doivent se ressaisir pour ne pas commencer les séries sur une note négative. « On a dit aux gars que c’était la dernière partie où on donnait des présences au bâton. Il va falloir faire des choix parce que de la façon qu’on s’enligne, on va être entre 18 et 20 joueurs pour les séries. Je voulais que ceux qui vont moins voir de baseball d’ici la fin de l’année jouent. Pour nos deux derniers matchs, il faut commencer à entrer en mode séries et il faut des victoires pour finir sur une bonne note », d’expliquer l’entraîneur des Sox.

UNE SOLUTION À TROUVER

Venu en relève de Francis Michel en début de cinquième manche, Michel Simard a cédé dix points en seulement une manche et deux tiers, une situation rarissime pour l’as lanceur des Blue Sox. « Dans mon cas, depuis les trois dernières manches, il y a quelque chose que je fais de différent. Il faut juste que je trouve c’est quoi, parce que depuis la dernière manche contre Sherbrooke et les deux de ce soir (vendredi), je ne lance vraiment pas à la hauteur. Il doit certainement y avoir des explications et il va falloir que je les trouve. »

Dans cette mauvaise séquence, Michel Simard n’a pas l’impression de faire les choses différemment. « Je me sens bien, la vélocité de mes tirs est encore là et j’attaque autant la zone des prises. Avec aucune balle et deux prises, je donne peut-être des lancers trop invitants aux frappeurs. Il va falloir que je travaille là-dessus pour mieux m’ajuster et pouvoir les retirer », affirme le lanceur qui a vu sa moyenne de points mérités par match grimper de 1.70 à 2.88.

DEUX MATCHS À DOMICILE

Les Blue Sox mettront un terme à leur calendrier régulier avec deux parties à domicile qui avaient été reportées durant la saison. Vendredi, ils recevront la visite du Brock de Drummondville et samedi, ce sera au tour des Pirates de St-Jean-sur-Richelieu, les champions de la division Louisville Slugger, de se présenter au stade Desjardins.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires