Une défaite et un match suspendu pour les Blue Sox

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Une défaite et un match suspendu pour les Blue Sox
Avant que la pluie vienne interrompre le match de dimanche, Michel Simard faisait très bien au monticule avec un point accordé non mérité et cinq frappeurs retirés sur des prises. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

La mauvaise température est venue perturber la série demi-finale de la division B45 opposant les Blue Sox de Thetford au Cactus de Victoriaville. Le second match disputé au stade Desjardins dimanche a été suspendu après un retrait en début de cinquième manche avec un pointage égal de 1-1.

Il devait se poursuivre lundi au stade Rémi-Deshaies de Victoriaville avant la présentation de la troisième rencontre, mais encore une fois la pluie a forcé le report à mardi. Quand les hostilités reprendront sur le coup de 19 h 30, le Cactus sera au bâton avec des coureurs postés au troisième et premier coussin.

Michel Simard, qui avait connu des difficultés lors de ses dernières sorties, lançait un excellent match jusqu’au moment où les officiels ont décidé de suspendre la partie avec la pluie qui ne cessait de tomber. Il n’avait permis qu’un seul point non mérité à la manche initiale.

Les Blue Sox ont pour leur part créé l’égalité à leur deuxième tour au bâton contre René-Dave Pelchat très solide également au monticule. Dany Paradis-Giroux, qui avait réussi le premier coup sûr de son équipe, a croisé le marbre sur l’optionnel de Marc-Antoine Perron-Rousseau.

Une défaite pour débuter

Jonathan Paquet et Karl Gélinas se sont livré un beau duel, mais le Cactus a finalement eu le dessus sur les Blue Sox au pointage de 2-0. La troupe thetfordoise a tenu le coup jusqu’en sixième avant de voir les locaux inscrire les deux seuls points de la rencontre. « Ç’a été tout un match de lanceurs d’un côté comme de l’autre », a mentionné d’entrée de jeu Renaud Desjardins.

Toul s’est joué en sixième où les Blue Sox sont venus à un cheveu de s’inscrire à la marque sur un amorti suicide de William Gault. « On a essayé de faire quelque chose en se disant que ça les surprendrait. Ç’a été très serré et ç’a failli fonctionner », de dire l’entraîneur.

À leur tour au bâton, le Cactus a marqué deux fois, mais le deuxième point a été vivement contesté, ce qui a mené à l’expulsion du receveur Jimmy Montambault qui arguait auprès de l’officiel qu’il avait bien retiré au marbre le coureur Karl Gosselin. « De notre côté, on était pas mal sûr qu’il était retiré et de leur côté qu’il était sauf. Ça s’est fait extrêmement vite, mais ç’a été le point tournant du match », a résumé Renaud Desjardins.

Mentionnons que Montambault a subi les foudres du comité de discipline de la Ligue de baseball majeur du Québec qui l’a suspendu pour huit matchs pour son geste commis aux dépens de l’officiel.

L’entraîneur convenait que son équipe avait eu des chances plus tôt dans le match. « Au cours des premières manches, on a mis des gars sur les buts, mais on n’a pas réussi à aller chercher le gros coup sûr qui aurait fait marquer des points. »

Jonathan Paquet, qui a officié pendant tout le match, anticipait une lourde commande pour cette fin de sixième manche. « Avec l’allure de la rencontre, je savais que ç’a allait finir contre leur haut d’alignement en sixième ou septième manche. Ç’a été le bout le plus dur de la partie », a admis le lanceur perdant qui a permis cinq coups sûrs et retiré sept frappeurs sur des prises.

Avec un retrait et deux prises sur le premier frappeur de l’alignement du Cactus Josh Loshiavo, l’artilleur de Sox a été incapable de retirer le joueur qui a frappé un double. « Je voulais un tir à l’intérieur, mais la balle bougeait beaucoup et elle est revenue dans le milieu. Il n’a eu qu’à déplier les bras, mais je ne pense pas qu’il aurait pu la frapper cette balle si elle était restée à l’intérieur. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires