Marcel Groleau ne sollicitera pas un autre mandat à la présidence de l’UPA 

Par Éric Gourde
Marcel Groleau ne sollicitera pas un autre mandat à la présidence de l’UPA 
Marcel Groleau occupe ce poste depuis dix ans. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

Producteur laitier de Thetford Mines, Marcel Groleau a annoncé aux membres du conseil général de l’Union des producteurs agricoles (UPA) qu’il ne sollicitera pas un sixième mandat à la présidence générale de l’organisation, à l’occasion du Congrès général de décembre prochain.

M. Groleau occupe la présidence générale de l’organisation depuis dix ans. Il était précédemment, de 2004 à 2011, président de la Fédération des producteurs de lait du Québec. Son implication en syndicalisme agricole a débuté en 1991 au sein du Syndicat des producteurs de lait de Québec. Des élections aux postes de dirigeants généraux de l’UPA (président général, premier vice-président et deuxième vice-président) se tiennent tous les deux ans. Pour briguer un poste d’élu dans l’organisation, il faut obligatoirement être agricultrice ou agriculteur.

Outre la présidence générale de l’UPA, M. Groleau a occupé plusieurs fonctions au fil des ans, dont coprésident de la Coalition pour l’exception agricole et alimentaire et membre du conseil d’administration de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec. Il continuera d’occuper ces fonctions au-delà du Congrès général de décembre prochain.

M. Groleau a aussi été vice-président de la Fédération canadienne de l’agriculture et membre du Conseil consultatif de la politique alimentaire du Canada, du Conseil de l’Accord de libre-échange nord-américain et du comité d’audit de l’Organisation mondiale des agriculteurs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires