L’entracte est terminé pour Les Cabotins

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
L’entracte est terminé pour Les Cabotins
Denis Langlois, Suzanne Bradet Girard et Emmanuelle Nadeau ont offert lors du lancement de saison une lecture de la pièce Mensonges. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

La Troupe de théâtre Les Cabotins de Thetford Mines a procédé, le vendredi 10 septembre, au lancement de sa nouvelle saison sous le thème L’entracte est terminé.

La pandémie avait forcé en mars 2020 l’annulation de la première représentation de la pièce Les Muses orphelines. Il sera finalement possible d’y assister entre le 18 septembre et le 2 octobre.

« Nous sommes heureux d’être de retour sur scène, mais le mot qui me vient en tête depuis quelques jours c’est fébrile. C’est comme une grande excitation contenue, comme si nous avions peur que cela ne se réalise pas. Je pense que nous manquons de mots pour le décrire », a mentionné au Courrier Frontenac la présidente Emmanuelle Nadeau.

Ces retrouvailles avec le public, les partenaires et les artisans feront d’ailleurs beaucoup de bien. « Pour nous, c’est important de renouer ce lien avec l’art vivant. Nous aurions pu décider de tenir des représentations virtuelles, mais nous avons décidé d’essayer de trouver une solution et nous en sommes bien contents. »

En décembre, le théâtre jeunesse sera à l’honneur avec la pièce Le père Noël a perdu le Nord. Résumé : La mémoire du père Noël aurait-elle été perdue à jamais? Son atelier est alors perturbé par cette grande inquiétude. Lutins et fées s’unissent pour retrouver la magie et la féérie de cette « livraison » si précieuse.

La programmation se poursuivra en février avec un projet innovateur alliant écriture et lecture théâtralisée. Intitulé Des mots et des voix, il vise à redonner attention et respect à l’écrit, en plus d’offrir une voie/voix aux mots en leur donnant toute la puissance et l’émotion qu’ils procurent. Dans un premier temps, des textes seront écrits par des élèves de 4e secondaire dans le cadre de leur cursus scolaire en français, en collaboration avec les polyvalentes de Thetford et de Disraeli.

D’autres seront écrits par des adultes de tous âges et de toutes provenances issus de la région ou encore par le biais d’organismes sociocommunautaires. Les personnes intéressées à déposer leur texte d’ici le 1er décembre peuvent contacter la troupe afin d’obtenir la marche à suivre. Un comité sera formé afin de lire chacun des textes dans le but d’en retenir une vingtaine au total en vue de l’aboutissement du projet, soit la présentation d’une lecture théâtralisée.

Les Cabotins termineront leur saison en mars-avril 2022 sur une note d’humour et de suspense avec Piégé, un texte de Robert Thomas, adapté et mis en scène par Denis Langlois. Résumé : De retour de son voyage de noces, la jeune mariée disparait. Inquiet, l’époux le signale à la police. Une enquête s’en suit et la mariée revient au bercail, mais son époux ne la reconnait pas. Qui dit vrai? Le policier enquête, les témoins témoignent. Vérité et mensonges valsent, s’entremêlent. Un élément clé pour faire jaillir la vérité est espéré, mais est-ce que ce sera suffisant?

Selon Emmanuelle Nadeau, il y en aura pour tous les goûts et tous les âges. D’ailleurs, quatre équipes distinctes seront à l’œuvre afin d’offrir cette programmation. « Nous nous sommes dit qu’il fallait vraiment permettre au plus d’artisans possible d’être impliqués. Ils ont besoin eux aussi de retrouver cet oxygène théâtral. »

À noter que toutes les représentations auront lieu au studio-théâtre Paul-Hébert. Le nouveau site Web de la troupe sera également mis en ligne sous peu afin de bonifier l’expérience.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires