Conseil du patrimoine religieux du Québec : Le Vitrail en nomination pour les Prix d’excellence

Communiqué

Conseil du patrimoine religieux du Québec : Le Vitrail en nomination pour les Prix d’excellence
En 2020, un organisme à but non lucratif a été créé afin de pérenniser la nouvelle vocation du lieu : un espace culturel mettant à profit sa richesse architecturale et son acoustique naturelle. (Photo : gracieuseté)

L’Espace culturel Le Vitrail est en nomination pour les Prix d’excellence dans la catégorie Réutilisation du Conseil du patrimoine religieux du Québec. En effet, de nombreux changements ont été effectués afin d’adapter l’ancienne église Sainte-Marthe à sa nouvelle vocation culturelle.

Le public est invité à aller voter en ligne (https://concours.patrimoine-religieux.qc.ca/) d’ici au 8 octobre prochain.

Depuis sa construction en 1963, l’église Sainte-Marthe fut, jusqu’à la fin des célébrations religieuses en 2019, un lieu de rassemblement pour la communauté. La Maison Gamache & Nadeau qui s’est alors portée acquéreur de l’édifice souhaitait d’abord continuer à offrir l’accessibilité du lieu aux citoyens et aux touristes. C’est donc en 2020 qu’un organisme à but non lucratif a été créé afin de pérenniser la nouvelle vocation du lieu : un espace culturel mettant à profit sa richesse architecturale et son acoustique naturelle.

La mission de l’OBNL est donc de permettre la diffusion et l’accessibilité des arts et de la culture sous diverses formes. L’organisme offre un lieu unique et rassembleur pour la communauté ainsi qu’une priorité aux artistes émergents et/ou locaux afin de favoriser la visibilité et le rayonnement des talents d’ici. De plus, l’organisme assure la valorisation et la préservation de ce bâtiment à l’architecture unique en Chaudière-Appalaches.

C’est afin d’adapter l’édifice à sa nouvelle vocation que plusieurs aménagements ont été réalisés au cours de la dernière année. Des espaces offrant les services de bar, réception, vestiaire, toilettes ainsi qu’une loge ont été aménagés dans le respect de l’architecture initial. Tous les matériaux, incluant les portes des confessionnaux, ont été réutilisés afin de conserver l’aspect original. De plus, un système de géothermie, une technologie écoresponsable complète en ce qui a trait au chauffage et à la climatisation, a été installé. Cet ajout permettra d’améliorer le confort dans le bâtiment et d’y tenir des activités 12 mois par année.

Depuis 2013, le Conseil du patrimoine religieux du Québec récompense chaque année, par l’intermédiaire des Prix d’excellence, des réalisations remarquables qui témoignent de l’engagement, de l’innovation et de la passion des Québécois pour leur patrimoine religieux. Deux catégories de prix soulignent aussi l’engagement d’individus dans la promotion et la mise en valeur du patrimoine religieux. Ces personnes sont des acteurs essentiels dans l’écosystème de la sauvegarde de ces biens culturels.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires