Le gaz naturel à Disraeli, un dossier prioritaire pour Jean-Yves Landry

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Le gaz naturel à Disraeli, un dossier prioritaire pour Jean-Yves Landry
Le candidat à la mairie de Disraeli souhaite attirer davantage d'industries et de commerces.  (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Le candidat à la mairie de la Ville de Disraeli Jean-Yves Landry souhaite le prolongement du réseau gazier de Black Lake vers Disraeli, en passant par Saint-Joseph-de-Coleraine. Il entend faire de ce dossier une priorité s’il est élu le 7 novembre prochain.

« Nous devons être visionnaires. C’est beau le tourisme, mais il est aussi important d’attirer des industries et des commerces. Le dossier du gaz naturel me tient à cœur parce qu’il va nous permettre de développer notre parc industriel et d’accueillir de nouvelles familles », a-t-il mentionné au Courrier Frontenac. 

Le candidat veut également collaborer au projet d’implantation d’une clinique médicale. « Nous avons des bâtiments vacants à Disraeli. Il serait peut-être intéressant de discuter avec leurs propriétaires afin de les utiliser, plutôt que d’y aller avec une construction neuve. S’il faut les transformer, nous le ferons. D’ailleurs, je ne suis pas favorable à ce que la Ville investisse, à même ses fonds, pour bâtir ou établir une clinique et ensuite la revendre ou la louer au promoteur. Je ne trouve pas cela normal. »

La bonification du nouveau camping est un autre dossier qui interpelle M. Landry. « Il y a actuellement un maximum de 30 emplacements, mais je pense qu’il y aurait moyen d’y développer autre chose même si une partie du terrain se trouve en zone inondable. Il pourrait y avoir du camping sauvage par exemple. La Ville pourrait peut-être aider les promoteurs à y aménager un parc pour les jeunes. Nous pourrions participer à l’amélioration du site », a-t-il dit. 

En ce qui a trait à la présente campagne électorale, le candidat à la mairie se réjouit du nombre de nouveaux candidats. « Ça fait 23 ans que j’assiste aux assemblées mensuelles et que nous avons droit à la même soupe. Un moment donné, ça prend de nouveaux ingrédients. Nous étions dus. »

S’il est élu, il a l’intention de travailler en étroite collaboration avec les conseillers qui font partie de deux équipes différentes. « Il y a de bons candidats de chaque côté. Il n’y aura pas de couteaux tirés. Ce n’est pas mon but ni mon intention. »

Enfin, pour Jean-Yves Landry, la transparence est très importante et il sera très sévère à ce sujet. Il veut aussi être un maire proche des citoyens.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires