« La main-d’œuvre sera un enjeu déterminant pour poursuivre notre développement »

Communiqué

« La main-d’œuvre sera un enjeu déterminant pour poursuivre notre développement »
Marc-Alexandre Brousseau est réélu pour un troisième mandat. (Photo : gracieuseté - Lynn Gosselin)

Les entreprises et organisations de Thetford et de la région vivent une croissance soutenue depuis plusieurs années. Cette situation, bien que positive, entraîne une problématique au niveau de la main-d’œuvre. Selon le maire sortant Marc-Alexandre Brousseau, il s’agit d’un enjeu prioritaire pour assurer le développement de Thetford et de la région.

« Plus que jamais, rendre Thetford plus attractive est essentiel pour aider nos employeurs à être compétitifs dans leur recrutement et la rétention de leur main-d’œuvre. Nous avons fait un bout de chemin et avons commencé à changer les perceptions, mais je suis persuadé que nous devrons poursuivre nos investissements ainsi que nos collaborations tout en usant d’encore plus d’originalité et de créativité pour attirer l’attention », déclare Marc-Alexandre Brousseau. 

Thetford est au centre d’un bassin de population de 260 000 personnes dans un rayon de 40 km, le maire sortant est d’avis qu’il s’agit d’une opportunité en même temps qu’un défi. « Notre ville a de superbes atouts à faire valoir, des emplois de qualité et une accessibilité à la propriété sans égal au Québec, il faudra continuer de le clamer haut et fort », de dire Marc-Alexandre Brousseau. 

Il ajoute que l’arrivée de travailleurs étrangers est devenue un outil indispensable pour les employeurs, mais que le cycle pour compléter la démarche est tellement long qu’il s’agit d’un obstacle pour lequel la Ville devra collaborer avec le gouvernement et proposer des solutions. Le maire sortant souligne que l’enjeu de la main-d’œuvre a également été identifié comme étant prioritaire dans les instances de l’Union des municipalités que sont le conseil d’administration, le Caucus des cités régionales et la Commission de développement économique. En siégeant à chacun de ces comités, il mentionne qu’il aura l’occasion de porter la voix des entrepreneurs locaux sur cette question.

Un autre aspect à ne pas négliger est l’apport des étudiants internationaux, selon M. Brousseau. « Les défis sont nombreux et ce n’est pas évident pour eux de franchir toutes les étapes pour arriver chez nous et s’intégrer ici. Pourtant ils contribuent au développement des institutions où ils viennent étudier, au maintien des programmes tout en étant une main-d’œuvre adéquatement formée pour combler des besoins chez nos employeurs. » 

Enfin, il considère que la Ville et la région doivent travailler main dans la main avec les instances en éducation afin qu’elles soient attractives et puissent se démarquer auprès de la clientèle étudiante.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires