L’Assurancia se paie les Marquis deux fois

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
L’Assurancia se paie les Marquis deux fois
Maxime Lecours a inscrit le but en prolongation vendredi dans la victoire de l'Assurancia 2-1 face aux Marquis de Jonquière. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

La dernière fin de semaine a été payante pour l’Assurancia qui a remporté ses deux matchs dans la série aller-retour l’opposant aux Marquis de Jonquière. La victoire de 5-2 samedi à domicile était la neuvième d’affilée de la formation thetfordoise qui possède toujours quatre points d’avance sur les Éperviers de Sorel-Tracy au sommet du classement de la Ligue nord-américaine de hockey.

L’Assurancia a frappé tôt dans la rencontre et s’est donné une priorité de quatre buts contre le gardien Loïc Lacasse acquis quelques jours plus tôt via une transaction avec les 3L de Rivière-du-Loup. « Nous sommes satisfaits de la performance de ce soir (samedi). Nous avons eu un départ très solide même si après ça, ce n’est pas toujours évident de continuer à bien jouer avec et sans la rondelle », a mentionné le défenseur Tommy Lafontaine.

La défensive a bien fait en limitant l’adversaire à 19 tirs, dont seulement deux au dernier tiers. « Ç’a été un beau travail d’équipe. Même si nous parlons de la défensive, les attaquants sont venus nous aider et nous sommes bien contents de la performance », a ajouté Lafontaine.

Pour Pierre-Maxime Poudrier, qui a marqué le cinquième but des siens en plus de préparer celui d’Alexandre Goulet, le fait de s’être donnés une bonne avance en première a fait du bien. « Il fallait juste faire attention pour ne pas qu’ils reviennent de l’arrière. À 4-2, il ne fallait pas se laisser endormir afin de terminer le match avec la victoire », a mentionné le numéro 17 qui a porté à 12 sa séquence de matchs consécutifs avec un point depuis son arrivée avec l’Assurancia.

Mentionnons que la troupe de Bobby Baril a inscrit trois buts en avantage numérique pour la première fois cette saison. Avant la rencontre, l’attaque massive de l’équipe n’avait produit que six buts en 54 occasions, pour un faible pourcentage de 11,1% d’efficacité.

VICTOIRE EN PROLONGATION

La veille, au Palais des sports du secteur Jonquière, l’Assurancia a conservé sa fiche intacte à l’étranger avec une septième victoire de suite en l’emportant 2-1 en prolongation. C’est Maxime Lecours qui a tranché le débat après 101 secondes. « C’est assez spécial de la façon que le jeu s’est déroulé. Je m’en allais changer et il y a eu un revirement. Je suis tombé seul devant le gardien. C’est toujours plaisant de marquer en prolongation. »

L’Assurancia a marqué dès la première minute de jeu quand Alexandre Goulet a déjoué Émilien Boily après seulement 43 secondes. « Nous pensions que peut-être le match allait s’ouvrir, mais ce fut tout le contraire, une partie serrée et défensive. Les deux gardiens ont été très bons et c’a été un bon match. »

Après avoir marqué sur leur premier lancer du match, l’équipe thetfordoise a bombardé le portier Boily de 16 lancers au total en première sans pouvoir ajouter à la marque. À la période médiane, ce sont les Marquis qui se sont imposés et qui ont créé l’égalité au profit d’un avantage numérique. « Ils se sont ajustés et ils sont sortis différemment de la première période. Nous avons pris deux ou trois punitions en deuxième qui leur ont permis de créer l’égalité, mais nous nous sommes repris en troisième période et nous avons dominé. Nous sommes bien contents d’être sortis avec la victoire », a indiqué l’auteur du filet gagnant.

Philippe Cadorette, qui n’avait pas joué depuis deux semaines en raison d’une légère blessure, n’a pas trouvé trop difficile son retour au jeu. « C’est certain qu’on ne pratique pas, donc c’est plus difficile, toutefois la période de réchauffement devient importante à ce moment-là. Ç’a bien été et je suis content », a mentionné le gardien qui a fait face à 23 lancers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires