Canac a Thetford Mines dans sa mire

Canac a Thetford Mines dans sa mire
Le président de Canac

Canac évalue actuellement la possibilité d’ouvrir l’une de ses chaînes sur le territoire de la ville de Thetford Mines.

L’entreprise québécoise spécialisée dans la distribution et la vente de produits de rénovation et de quincaillerie a d’ailleurs déjà regardé quelques terrains où elle pourrait se construire.

«Pour l’instant, il n’y a rien de réglé, mais effectivement, nous regardons des choses à Thetford Mines. Il y a plusieurs terrains possibles et nous avons parlé aux gens de la Ville pour connaître le zonage et avoir d’autres précisions», a confirmé le grand patron de Canac, Jean Laberge, dans un entretien avec le Courrier Frontenac.

Si le projet devient réalité, ce ne sera toutefois pas à court terme. «Nous avons un intérêt, mais est-ce que ce sera dans un ou deux ans, nous ne le savons pas. Il y a bien des chances que ce ne soit pas avant quelques années parce que notre booking de construction est pas mal avancé pour les deux prochaines années. Nous trouvons quand même qu’un Canac à Thetford Mines, ça ferait bien», a souligné M. Laberge.

Même s’il ne peut pas en être assuré, le président soutient que la ville a le potentiel nécessaire dans le but d’attirer une chaîne de l’entreprise chez elle.

«Je crois que ce serait un marché intéressant et une place qui serait viable pour nous afin d’ouvrir un nouveau magasin. Il y a un bon bassin de population dans la région et il y a du développement. C’est certain que nous ne pouvons pas savoir avant d’ouvrir si ça va fonctionner, mais c’est assez rare que les gens nous boycottent quand nous ouvrons quelque part en raison de notre réputation. Je crois que les gens seraient bien heureux d’avoir un Canac avec nos prix et notre service. Il y a de la compétition, mais nous sommes capables d’en prendre», a indiqué le président de l’entreprise.

Un peu d’histoire…

En décembre 1981, la fusion des entreprises familiales Jos Grenier fondée en 1875 et Louis Canac-Marquis fondée en 1878 donne naissance à Canac-Marquis Grenier. À l’époque, l’entreprise figure au premier rang des quincailleries de la région de Québec avec cinq magasins.

En novembre 1985, le Groupe Laberge, propriétaire de la Quincaillerie Laberge, fait l’acquisition de la totalité des actifs de l’entreprise Canac-Marquis Grenier.

En 2010, les dirigeants de l’entreprise décident d’actualiser leur identité et de rebaptiser la chaîne CANAC. Cette nouvelle identité lui permet maintenant d’être mieux outillée pour sa croissance future et de faciliter le positionnement de sa marque auprès des gens.

La chaîne de quincaillerie et de matériaux de construction compte actuellement 24 succursales et emploie plus de 2 500 employés partout à travers le Québec.

Source: www.canac.ca

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires