Capacités affaiblies : Thetford Mines dans le peloton de tête

Capacités affaiblies : Thetford Mines dans le peloton de tête
(Photo : depositphotos.com)

Thetford Mines est l’un des endroits dans la province où il y a le plus d’arrestations avec les capacités affaiblies par l’alcool. Parmi 120 corps policiers au Québec, celui de la Sûreté municipale est le 13e plus actif avec ce type d’infraction, mais la tendance est cependant à la baisse depuis quatre ans.

De 2009 à 2013, les policiers ont procédé en moyenne à 100 arrestations d’individus avec les capacités affaiblies sur le territoire de la ville de Thetford Mines. Toutefois, le nombre total tend à diminuer avec les années alors qu’il était de 121 en 2010 et de 96 en 2013. Jusqu’à la semaine dernière, il était de 64 pour 2014.

Selon l’inspecteur-chef de la Sûreté municipale, Michel Dodier, différents facteurs peuvent expliquer ce phénomène, notamment la présence policière accrue. «Nous dérangeons peut-être certaines personnes en étant aussi présents, surtout en matière de tickets, mais on voit que c’est bénéfique quand on voit les chiffres pour les capacités affaiblies. Nous faisons un minimum de trois opérations sobriété mensuelles par équipe. Donc, ça signifie en moyenne 12 opérations par mois en tout. C’est certain que toutes les fins de semaine, il y a des barrages. Au mois de décembre, nous en aurons même 25.»

Outre la présence policière accrue, M. Dodier ne peut pas dire s’il s’agit d’un facteur démographique ou régional. «Est-ce qu’il y a plus de personnes conduisant en état d’ébriété chez nous? Impossible de l’affirmer. Ce qui est certain, les appels de citoyens ont de plus en plus un impact marqué. Nous avons beaucoup plus de dénonciations qu’avant. Avec les cellulaires, ça rend la tâche plus facile», explique-t-il.

Une formation qui manquait

La conduite avec les capacités affaiblies par la drogue est une infraction pas mal moins évidente qu’avec l’alcool. C’est pourquoi les policiers reçoivent de plus en plus de formations en ce sens. D’ailleurs, depuis un mois, la Sûreté municipale a un agent évaluateur ayant la formation spécifique. Auparavant, ils devaient demander l’aide de la Sûreté du Québec pour évaluer un suspect.

«Nos policiers ont aussi été formés pour les détecter sur la route. Avant, nous avions un test symptomatique, maintenant ce sont des tests de coordination de mouvements. C’était un manque de formation qui existait partout au Québec, mais nous avons désormais les outils pour contrer ce phénomène. Avant d’avoir la formation, il fallait que le conducteur soit vraiment gelé pour que le policier s’en rende compte», soutient l’inspecteur-chef.

De 2009 à 2013, la Sûreté municipale de Thetford Mines n’a procédé à aucune arrestation en matière de capacités affaiblies par la drogue tandis que dans les deux derniers mois, trois individus ont été arrêtés pour cette raison.

Criminalité : Montréal et Mont-Tremblant au sommet

En ce qui a trait à la criminalité en général au niveau provincial, l’examen des données fait ressortir que même si Montréal est de loin la ville la plus criminalisée au Québec, avec près de 600 000 infractions criminelles en cinq ans, les territoires de Mont-Tremblant, de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau et la MRC de La Tuque arrivent en tête de liste des endroits où il se produit le plus de délits toutes proportions gardées.

À l’inverse, les MRC de la Vallée-du-Richelieu, du Golfe du Saint-Laurent et de l’Île-d’Orléans comptent parmi les territoires les plus "tranquilles".  (Avec Stéphanie Mac Farlane)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires