Des Chinois d’Inverness et d’East Broughton dans un film documentaire

Des Chinois d’Inverness et d’East Broughton dans un film documentaire
Jin Xu du dépanneur Alimentation Inverness (Photo : Gracieuseté)

Des Chinois d’Inverness et d’East Broughton se retrouvent au centre du plus récent documentaire d’Isabelle de Blois qui sera présenté en grande première au Musée de la civilisation de Québec le mardi 3 avril à compter de 19 h 30.

Tourné à Québec, ainsi qu’en région rurale, à Inverness et à East Broughton, «Les Chinois dépannent» est une incursion dans la vie de quelques familles chinoises où l’on aborde des thèmes d’actualité comme le multiculturalisme, la francisation et l’intégration.

Véritables icônes du patrimoine québécois, les dépanneurs sont de plus en plus achetés par des Chinois. Nouveaux arrivants, souvent bardés de diplômes, les Chinois s’installent avec leurs familles dans les petites municipalités et campagnes de nombreuses régions du Québec.

Pourquoi les dépanneurs? Pourquoi les régions? Comment s’intègrent-ils, eux et leurs familles? Quels sont leurs défis, leurs objectifs, leurs rêves, pour eux et pour leurs enfants?, voilà autant de questions auxquelles répond Mme de Blois dans son documentaire moyen métrage produit par Pauline Voisard de Productions Triangle et réalisé avec la participation financière de Unis-TV et du FMC (Fonds des médias du Canada).

Notons que le film sera prochainement diffusé sur les ondes d’UNIS TV.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Pierre
Pierre
4 années

Pour moi, quelqu’un qui vient chez-nous, qui apprend le Français, travaille, s’intègre bien , et ne veulent pas changer nous valeurs, et on peu aussi apprendre d’eux, je suis très content.

Pierre
Pierre
4 années

Des immigrants comme ca, ca me plait, ils travaillent, ne se font vivre par l’état, apprennent le Français, respectent nos coutumes, et ne sont toujours en train de brailler sur tout et rien, en deux ils se plaisent ici.