Création d’une nouvelle chaire de recherche industrielle à Thetford

Création d’une nouvelle chaire de recherche industrielle à Thetford
Le Dr Dominic Thibeault dirigera la nouvelle chaire de recherche.

Le Cégep de Thetford et Oleotek annoncent la création d’une nouvelle chaire de recherche industrielle en développement de résines thermodurcissables et renouvelables pour l’industrie des composites.

Elle sera dirigée par le Dr Dominic Thibeault, chercheur chez Oleotek depuis plus de cinq ans. La création de cette chaire est octroyée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) pour une période de cinq ans. Celle-ci pourrait être renouvelée en fonction de l’atteinte des objectifs.

L’objectif principal est de développer des résines thermodurcissables d’origine renouvelable à propriétés uniques pour l’industrie des composites. Il est notamment proposé d’utiliser diverses ressources renouvelables, par exemple des huiles végétales et des phénols naturels issus de végétaux, comme matières premières pour le développement de nouveaux matériaux durables pour les secteurs du transport ou du génie civil.

Le second objectif est de contribuer à la nouvelle approche d’apprentissage en milieu de travail du programme de Technique de plasturgie du Cégep de Thetford, un programme pilote implanté depuis août 2015, où la pédagogie se passe à moitié en milieu de travail industriel.

Les travaux seront réalisés conjointement par l’équipe d’Oleotek et ses partenaires industriels et académiques. Les principaux partenaires industriels de la chaire sont Pultrusion Technique, Sanexen Services Environnementaux, Composites BHS, Kruger Biomatériaux et Produits chimiques CCC. D’autres partenaires industriels ont également démontré un intérêt à participer en fonction de l’avancement des travaux. Du côté académique, c’est le SEREX du Cégep de Rimouski, le CDCQ du Cégep de St-Jérôme, ainsi que le département de génie chimique de l’Université Laval qui seront impliqués.

Selon le Dr Thibeault, cette chaire permettra à Oleotek de confirmer son positionnement dans le domaine de la chimie verte et des résines renouvelables au Canada. «Le remplacement des résines pétrolières par des analogues d’origine renouvelable est en plein essor au niveau mondial et rien n’indique que cette tendance va ralentir. Elle permettra au Canada de se positionner mondialement au sein de cette révolution technologique. Nous espérons que les résultats de nos recherches seront un élément déclencheur au pays vers un changement durable dans les habitudes de fabrication des composites». (JHS)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires