De la bière vieillie dans le puits de la mine Flintkote

De la bière vieillie dans le puits de la mine Flintkote
Une équipe de plongeurs a procédé à l'immersion. (Photo : gracieuseté)

La Microbrasserie des Haldes de Thetford Mines et la Microbrasserie Moulin 7 de Val-des-Sources ont procédé, grâce à une équipe de plongeurs, à l’immersion d’une dizaine de barils de bière, pour un total de 500 litres, dans l’eau turquoise du puits de la mine Flintkote à Thetford lundi dernier.

« Nous voulions le faire avec le Moulin 7 puisque nous sommes deux microbrasseries dans des villes minières. C’est un petit clin d’œil au passé de nos deux régions », a expliqué Mathieu Hébert-Turcotte de la Microbrasserie des Haldes.

L’objectif est d’y laisser la bière pendant quelques mois, à 80 pieds de profondeur, avant de ressortir les barils en vue de la commercialisation. L’idée est que la pression due à l’immersion au fond de l’eau fait en sorte que la bière vieillit plus vite.

« Pour l’instant, nous ne savons pas vraiment ce que cela va apporter. C’est un test que nous faisons, pour le plaisir, en compagnie de nos amis, a indiqué Danick Pellerin de la Microbrasserie Moulin 7. Nous aimons avoir des idées farfelues comme celle-ci. Nous connaîtrons le résultat dans quatre ou cinq mois, lorsque les barils seront ressortis de l’eau. Nous en avons gardé d’autres qui n’auront pas été dans l’eau afin de constater la différence. »

La bière choisie est un produit d’inspiration allemande, foncée, avec un bon pourcentage d’alcool. La recette a été conçue conjointement par les entreprises associées et elle a été brassée aux deux endroits. Elle devrait être offerte en bouteille, et ce, dans plusieurs points de vente.

« Il y a plein de données sur le vieillissement du vin sous l’eau en raison de la pression et de la température constante. Cela a aussi été fait avec du fromage. Aux Îles-de-la-Madeleine, ils le font chaque année dans l’océan avec de la bière, mais nous serons les premiers en eau douce dans un puits de mine », a affirmé Mathieu Hébert-Turcotte.

Enfin, soulignons que la bière s’appellera la Webb-Fecteau en l’honneur des deux personnes ayant découvert l’amiante dans chacune des régions, soit Charles Webb à Asbestos/Val-des-Sources et Joseph Fecteau à Thetford Mines.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Brooklyn
Brooklyn
5 mois

Je gagne 92 $ de l’heure en travaillant à domicile. J’ai été très surpris en même temps que ma voisine m’a dit qu’elle avait changé en moyenne de quatre-vingt-quinze dollars, mais je vois comment cela fonctionne maintenant. Je fais l’expérience de la liberté de masse maintenant que je suis mon patron non public. C’est ce que je fais… http://www.richzone9.com

Last edited 5 mois by Brooklyn