Défi têtes rasées Leucan : 55 000 $ amassés lors de la 10e édition locale

Par Rosalie Grenier
Défi têtes rasées Leucan : 55 000 $ amassés lors de la 10e édition locale
L’organisation locale du Défi têtes rasées Leucan a dépassé son objectif qui était de 50 000 $. (Photo gracieuseté – Élise Gaulin Photographe)

La 10e édition locale du avait lieu le dimanche 10 juin dernier au Club de golf et de curling de Thetford Mines. Plus de 30 personnes avaient mis leur tête à prix pour cette journée de rasage. Tout l’argent amassé lors de cette édition servira à soutenir les familles des enfants malades du Québec.

Le président d’honneur, Frédéric Paré de l’entreprise E’Mind Tek, était très heureux du dépassement de l’objectif que l’équipe s’était fixé lors du lancement de la campagne, en novembre dernier.

«Nous avions un objectif de 50 000 $ et nous avons dépassé le montant de 55 000 $. Je m’étais personnellement engagé à amasser 5000 $, ce qui a été atteint le 10 juin. Toutefois, la campagne de financement de cette année ne se termine pas avant le mois de décembre et j’ai déjà eu plusieurs promesses de dons pour les prochains mois, alors ça va encore augmenter. D’ailleurs, j’invite la population et les entreprises de la région à continuer de donner à la cause afin de faire augmenter ce montant», a déclaré M. Paré.

Ce dernier se disait très heureux d’avoir l’honneur de présider cette campagne locale. «Ce n’était pas difficile d’accepter la nomination puisque c’est tellement une belle cause. Ma famille et moi nous sommes déjà impliqués auparavant, alors ça allait de soi que j’accepte la présidence. Ma conjointe et moi avons un petit garçon de 8 ans qui est en parfaite santé. Nous sommes chanceux et nous voulions aider ceux qui le sont moins et qui vivent des moments difficiles causés par la maladie d’un enfant. Leucan est un organisme provincial, alors on sait que l’argent qu’on amasse va aller aux enfants de la province et à leurs familles», a souligné le président d’honneur.

Une mobilisation locale

Andréanne Bhérer, chargée de projet et de développement philanthropique pour Leucan, est toujours agréablement surprise de voir l’implication des gens de la région pour la cause.

«Chaque année, l’implication des gens est constante et même qu’elle augmente. On est tellement contents de ça. On a la chance d’avoir beaucoup de bénévoles qui s’impliquent depuis plusieurs années dans l’organisme et qui travaillent très fort pour aller chercher des commandites et pour faire la promotion de l’évènement. Cette année, plusieurs autres journées de rasage ont été organisées, notamment au Cégep et au Centre de formation professionnelle Le Tremplin, ce qui a augmenté l’argent amassé et la mobilisation des gens. C’est vraiment magnifique de voir autant d’altruisme de la part d’autant de personnes en même temps.»

Selon Mme Bherer, le travail du jeune porte-parole de la cause, Xavier Turcotte, de sa famille et du président d’honneur, Frédéric Paré, a contribué à aider à faire la promotion de l’évènement et de Leucan.

«Dans chaque région, nous avons un porte-parole différent et chacun a un degré d’implication. Certains s’impliquent, d’autres moins, ça dépend de chacun et du réseau dans lequel ils gravitent. Xavier et sa famille font partie de ceux qui entrent dans la catégorie de très grande implication dans l’évènement. Ils ont amassé à eux seuls près de 10 000 $. C’est incroyable! Le burger Xavier, offert par le restaurant La Face de Bœuf, a aussi été très bénéfique pour la cause, avec des retombées de 1250 $. C’est Frédéric qui est allé voir Stéphane Morin, le propriétaire du restaurant, pour faire une activité de mobilisation en lien avec Xavier et ils ont décidé de faire un “burger-bénéfice”», a expliqué la chargée de projet de Leucan.

La jeunesse s’implique

Plusieurs jeunes enfants avaient décidé de soutenir la cause en se faisant raser les cheveux. Jake Boudreault, 9 ans, qui a amassé 192 $, a décidé de participer au Défi pour soutenir son cousin qui était atteint du cancer.

Zackary Robert, qui se faisait raser en même temps que Jake, a amassé 2500 $. Il y participait afin de soutenir son ami et porte-parole de l’évènement, Xavier Turcotte. Son père, René Robert, s’est d’ailleurs joint à lui spontanément et s’est fait raser le «coco» juste après lui.

«C’est tellement beau de voir autant d’altruisme de la part de gens si jeunes. Ça donne espoir. Quand on voit des enfants aussi dédiés à l’évènement et philanthropes, on sait qu’ils deviendront des adultes impliqués et très généreux envers ceux qui vivent des moments difficiles», a conclu Andréanne Bhérer.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires