Des éoliennes à Coleraine? Non merci!

Des éoliennes à Coleraine? Non merci!
La municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine a établi à 1500 mètres la distance entre une grande éolienne et la zone d'urbanisation ou toute autre habitation.

COLERAINE. Bien que plusieurs municipalités de la région ont déjà accueilli ou pourraient dans les prochaines années accueillir des projets éoliens, Coleraine a quant à elle instauré des règlements qui rendent presque impossible le développement éolien sur son territoire.

Selon le règlement 576-2014 de Saint-Joseph-de-Coleraine, aucune grande éolienne ne peut être implantée à moins de 1500 mètres (1,5 kilomètre) du périmètre d’urbanisation, d’une habitation de la municipalité ou de celle d’un village voisin. De plus, aucune éolienne ne peut être implantée à moins de 100 mètres de la ligne des hautes eaux de tout cours d’eau ou de tout lac identifié au plan de zonage. Enfin, aucune implantation n’est permise à moins de 200 mètres d’une prise d’eau, d’installation de captage et de distribution d’eau privée, communautaire ou publique.

 « Nous avons consulté la population dans les derniers mois et c’est ce qui en est ressorti, explique le maire de la municipalité, Gilles Gosselin. Une majorité de citoyens ne veulent pas des éoliennes près de chez eux. Nous ne pouvions pas non plus être trop sévères puisque nous pourrions être poursuivis pour réglementation abusive, mais avec ce que nous avons voté, il serait très surprenant que nous en ayons. »

C’est au mois de février dernier qu’une assemblée d’information a eu lieu et où les citoyens ont pu poser leurs questions et faire connaître leur opinion. Cette étape a confirmé que la population ne voulait pas des éoliennes sur le territoire de la municipalité. Le règlement a ensuite été soumis en consultation publique et voté aux mois d’avril et mai, pour enfin être entériné par la MRC des Appalaches en juin.

« Les gens ont donné leur aval afin que nous travaillions en ce sens, même si la présence d’un projet éolien pourrait nous apporter beaucoup d’argent dont nous aurions besoin. Certains étaient pour les éoliennes, mais il n’y a pas eu de grande manifestation comme on a pu voir dans d’autres villages. Les citoyens ont décidé que ce ne serait pas notre façon de faire et qu’il y avait d’autres moyens pour renflouer nos coffres », de mentionner le maire.

Même si les règles empêchent un développement éolien près de la municipalité, il reste quand même des possibilités pour un promoteur qui voudrait s’installer à Coleraine. M. Gosselin précise que les endroits identifiés comme propices à recevoir de grandes éoliennes et qui ne contreviendraient à aucun règlement municipal se retrouvent notamment en arrière du lac Bisby et près du lac Caribou.

Enfin, rappelons que dans les autres municipalités de la région où des éoliennes ont déjà été installées et où l’on pourrait en voir apparaître dans les prochaines années, les règlements municipaux permettent des distances trois fois moins grandes que celles de Coleraine.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires