Des fêtards turbulents expulsés

Des fêtards turbulents expulsés
Camping (Photo : depositphotos.com)

ADSTOCK. La direction du parc national de Frontenac a été dans l’obligation d’expulser une vingtaine de campeurs se trouvant dans le secteur Saint-Daniel, dans la nuit de vendredi à samedi, pour avoir fait la fête à une heure tardive.

La réglementation en vigueur stipule pourtant qu’un couvre-feu doit être respecté à partir de 23 h. Selon la porte-parole de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ), Élaine Ayotte, le groupe n’a pas tenu compte des trois avertissements reçus de la part du gardien de nuit. «Nous vendons le parc national comme un endroit calme. Nous avons dû réagir et leur demander de quitter le lendemain», a-t-elle mentionné. 

C’est la première fois que le parc national de Frontenac doit demander à des gens de partir pour le non-respect de ses règlements. «Disons que cela arrive plus fréquemment ailleurs. Cet endroit est reconnu pour sa quiétude. Il est beaucoup fréquenté par les familles. Quand vous avez des enfants, vous ne voulez pas qu’ils aient peur la nuit et qu’ils vivent une mauvaise expérience. C’est en regardant tout cela que la décision s’est prise», a ajouté Mme Ayotte. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires