Des militaires s’entraîneront à Thetford Mines

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Des militaires s’entraîneront à Thetford Mines
Les réservistes se déplaceront sur les différents sites miniers de la ville. (Photo : Gracieuseté - Forces armées canadiennes)

Environ 350 réservistes des Forces armées canadiennes provenant de plusieurs régions au Québec participeront à un entraînement sur les différents sites miniers de Thetford Mines les 19 et 20 novembre.

La base des opérations avancées sera installée à la mine Normandie dans la journée du jeudi 17 novembre. Les réservistes arriveront sur place le vendredi soir pour commencer les entraînements dès le lendemain matin. « Pendant la journée, ils passeront au travers de différents scénarios de manœuvres offensives et défensives. Le dimanche, il y aura un déplacement entre les sites pour d’autres opérations. Nous devrions terminer autour de midi. Il ne devrait plus y avoir de présence le lundi en fin de soirée », a mentionné au Courrier Frontenac le lieutenant-colonel André Morin. 

Il a ajouté que cet entraînement se veut une occasion de valider les capacités des réservistes d’opérer au niveau du peloton. Dans les années passées, les manœuvres se déroulaient sur des terrains connus à Valcartier. « Nous voulions les sortir de leur zone de confort. Ce n’est pas la première fois que nous nous rendons sur les sites miniers de Thetford Mines. Ce sont des terrains différents de ceux que nous utilisons pour déployer la procédure de bataille. Nos gens doivent étudier des cartes pour confirmer par exemple un itinéraire et planifier des déplacements. Quand nous sommes toujours aux mêmes endroits, ce bout de procédure est un peu tenu pour acquis et fait de façon machinale. »

Selon M. Morin, les sites miniers offrent un relief et un contexte que les réservistes n’ont pas souvent l’occasion de voir. « Nous sommes en mesure de varier les objectifs d’entraînement dans un même secteur à proximité. »

Notons qu’une cinquantaine de véhicules militaires circuleront sur le territoire au cours de cette période. Les citoyens demeurant à proximité des sites miniers devraient entendre des rafales d’armes à feu le jour, le soir et possiblement la nuit. Toutefois, M. Morin précise qu’il n’y a aucun danger puisque seulement des balles à blanc seront utilisées. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Roy
Roy
17 jours

Wow!!! Super..Et surtout bienvenue…