Diminution de la cohorte cégépienne? Pas à Thetford!

Diminution de la cohorte cégépienne? Pas à Thetford!
Les 1072 étudiants de la cohorte 2014-15 du Cégep de Thetford font leur entrée cette semaine.

ÉDUCATION. Pendant que les cégeps régionaux affichent des baisses majeures de leurs effectifs partout en province, le Cégep de Thetford ne cesse d’augmenter le nombre de son corps étudiant. En effet, ce sont 1072 étudiants qui ont choisi Thetford Mines afin d’effectuer leurs études collégiales cette année.

L’année scolaire qui débute ce mercredi 20 août sera la 45e de l’histoire de l’établissement. Plus que jamais, le Cégep de Thetford s’affiche comme l’un des plus solides au Québec. Le nouveau directeur général, Robert Rousseau, tout juste entré en poste cet été, se ravit de cette marque d’excellence.

« Année après année, nous travaillons très fort pour bonifier notre offre de formation et de services afin de convaincre les jeunes de la ville, ceux de l’extérieur de la région et même de l’international de choisir Thetford comme lieu d’études. Les retombées pour notre Cégep ainsi que pour l’ensemble du milieu social et économique s’avèrent majeures et nous sommes fiers de contribuer, à notre façon, à l’essor de notre région », a affirmé celui qui a pris la relève de François Dornier.

Rappelons que le Cégep accueille aujourd’hui ses tout premiers étudiants, au nombre de 21, à son nouveau Campus collégial à Lotbinière. Le Cégep a également diversifié son offre de formation autant que son offre d’activités parascolaires. Côté sportif, l’Académie de basketball a dernièrement choisi le Cégep de Thetford pour former ses athlètes de niveau élite. C’est près de 30 joueurs qui s’ajoutent ainsi au nombre d’étudiants.

La réputation des Filons du Cégep attire également de plus en plus de joueurs dans les programmes de football, de soccer et de hockey. Enfin, le Cégep poursuit ses efforts à l’international, particulièrement en France, à l’Île de la Réunion, à la Guadeloupe et en Afrique afin d’amener des jeunes à la recherche d’un diplôme québécois à Thetford. D’ailleurs, les étudiants internationaux composent près de 10 % de l’effectif du Cégep.

En entrevue avec le COURRIER FRONTENAC en juin dernier, Robert Rousseau avait abordé cette inquiétude de la baisse de la clientèle du réseau collégial à travers le Québec.

« La baisse démographique va frapper le réseau collégial encore quelques années. Le défi sera de préserver nos acquis en recrutant des étudiants de l’extérieur à l’aide de nos programmes spécialisés et de notre offre sportive. Ensuite, nous voulons miser sur la formation à distance pour augmenter la clientèle », avait-il raconté.

La fréquentation des cégeps en régions diminue

Les associations étudiantes s’inquiètent de la baisse de fréquentation des cégeps en régions et demandent au ministère de l’Éducation de prioriser l’amélioration des services dans ces cégeps. La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) estiment que le gouvernement doit agir rapidement, recommandant d’instaurer un programme de mobilité étudiante. Le ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, veut d’ailleurs entamer une révision générale des programmes collégiaux cette année et revoir la formule de financement des cégeps.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires