«Disraeli d’écoles» de retour pour une cinquième année

«Disraeli d’écoles» de retour pour une cinquième année
Jasmin Boudreau, directeur des loisirs à la Ville de Disraeli, Jessica Poiré, attachée politique du député de Mégantic-L’Érable Luc Berthold, Karine Guay, représentante de la Commission scolaire des Appalaches, Judith Carrier, directrice de l’école Ste-Luce, et Jonathan Brochu, directeur de la Polyvalente de Disraeli. (Photo : Courrier Frontenac – Claudia Fortier)

La cinquième édition de la course-marche «Disraeli d’écoles» aura lieu le samedi 26 mai en avant-midi.

Cet événement sportif est organisé par la Polyvalente de Disraeli et l’école Ste-Luce, en collaboration avec la Ville et des parents bénévoles, dans le but de favoriser la pratique de l’activité physique, tout en amassant des fonds pour les deux écoles.

«C’est la cinquième année déjà, ça va vite. Nous sommes très fiers de cet événement. C’est de l’argent qui va retourner aux jeunes», a souligné le directeur de la polyvalente, Jonathan Brochu.
Il s’agit avant tout d’une course familiale non chronométrée. L’organisation a d’ailleurs décidé de retirer le 21 km puisqu’il était peu populaire. Les distances offertes sont celles des 1 km, 3 km, 5 km et 10 km. Les départs se feront de 9 h 30 à 11 h 30.

Parmi les nouveautés cette année, il y a le changement d’horaire et le bootcamp. «C’est à la demande de différents partenaires qui nous ont dit que ce serait bien d’avoir cette course pendant l’avant-midi. De plus, nous avons ajouté une grande activité qui est le bootcamp pour inciter les jeunes et les moins jeunes à venir parcourir différents obstacles qui auront lieu à la Polyvalente de Disraeli. Ce sera motivant et attrayant pour la population. C’est accessible pour tout le monde, mais il faut être prêts à s’amener des vêtements de rechange», a expliqué Judith Carrier, directrice de l’école Ste-Luce.

En plus des activités sportives, des jeux gonflables et de l’animation seront prévus. Une vente de hot-dogs aura aussi lieu.

L’an dernier, l’organisation de cette activité avait permis d’amasser environ 14 000 $. «Le montant amassé est en constante progression depuis les débuts il y a cinq ans, donc nous devrions continuer à augmenter encore cette année», a affirmé M. Brochu.

L’argent amassé pour la polyvalente va à la Fondation jeunesse secondaire Disraeli qui apporte son aide aux élèves de cet établissement scolaire de façon humanitaire, notamment en leur payant des repas, des vêtements, leurs frais de scolarité, les frais d’inscription à des concentrations, etc. Pour ce qui est de l’école Ste-Luce, l’argent sert principalement à offrir davantage d’heures d’anglais aux élèves.

Les personnes qui désirent s’inscrire pour cette journée peuvent le faire en ligne au www.disraelidecoles.com. Il sera aussi possible de le faire sur place avant le début des épreuves.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires