Une croissance maintenue au Cégep de Thetford

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Une croissance maintenue au Cégep de Thetford
Le directeur général du Cégep de Thetford, Robert Rousseau (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Le Cégep de Thetford a accueilli, le lundi 22 août, un total de 1091 étudiants pour la session d’automne. De ce nombre, 926 ont choisi l’établissement situé sur le boulevard Frontenac comme lieu d’études, comparativement à 909 à la même période l’an dernier, alors que 165 fréquenteront le Centre d’études collégiales de Lotbinière, soit une vingtaine de moins.

Lors de la rentrée automnale 2021, le Cégep en comptait 1094 ce qui représentait la meilleure clientèle depuis les 20 dernières années.

Le directeur général, Robert Rousseau, se réjouit du fait que la hausse de fréquentation semble maintenant être une tendance au Cégep de Thetford. « La pandémie a chamboulé notre mode de fonctionnement habituel et plusieurs de nos activités de recrutement. Nos journées portes ouvertes ont été annulées, nos missions à l’étranger ont connu le même sort, c’est donc à distance que nous avons rencontré nos futurs étudiants. Malgré tout, nous sommes parvenus à maintenir notre croissance et j’en suis plus que fier. »

Bien qu’il reste encore de la place dans plusieurs programmes, notamment en soins infirmiers, en éducation spécialisée et en informatique, M. Rousseau ajoute que la clientèle est bien répartie. Il se dit aussi très heureux de voir le nombre d’inscriptions en Techniques du génie électrique. « Il y a quelques années, il était difficile de recruter dans le programme de Technologie de l’électronique industrielle. Nous mettons en application le nouveau programme et nous avons 14 étudiants pour cette session. C’est une excellente nouvelle. Il y a des endroits où nous n’atteignons pas nos pleines capacités, mais disons que ce n’est pas nouveau. Pour moi, c’est une rentrée où il n’y a pas de problème majeur annoncé à ce moment-ci. »

Quant à la baisse de clientèle constatée dans Lotbinière, le directeur général affirme être confiant pour l’avenir. « Nous procédons justement à l’agrandissement du centre d’études afin de pouvoir offrir un environnement à un plus grand nombre de personnes et davantage de services. Le tout sera réalisé en vue de la prochaine rentrée scolaire. Il y a une petite baisse, mais ce n’est pas généralisé dans tous les programmes. »

« Nous avons un vrai retour à la normale et ça fait du bien » – Robert Rousseau

Étudiants internationaux

Année après année, plusieurs initiatives sont mises de l’avant pour recruter plus d’étudiants de l’extérieur de la région. Ceux provenant de l’international sont nombreux à choisir Thetford Mines pour leur projet de vie. Ils arrivent de partout dans le monde, dont Haïti, île de La Réunion, Guyane française, France, Cameroun, Côte d’Ivoire, Sénégal, Mali et Madagascar.

« Nous avons au total 90 étudiants internationaux, dont 61 nouveaux cette année. Nous avons une plus grande diversité quant à leur provenance. C’est une bonne nouvelle. Je vous dirais que ça augure bien pour les prochaines années. Nous allons poursuivre nos efforts de recrutement. C’est une façon pour nous d’aller chercher une nouvelle clientèle, notamment dans les programmes où il y a davantage de besoins liés à la pénurie de main-d’œuvre », a expliqué M. Rousseau.

Les nouveaux arrivants ont été accueillis un peu plus d’une semaine avant le début des cours. Plusieurs activités leur ont été proposées allant de l’obtention de la carte d’assurance-maladie et de l’ouverture d’un compte bancaire à la visite de la ville et à l’accompagnement pour leur première épicerie. « Nous leur parlons aussi de l’hiver québécois puisque plusieurs étudiants verront de la neige pour la première fois. Nous avons des partenariats au niveau communautaire, notamment avec notre service de police afin de leur expliquer les règles à suivre, les conséquences de ne pas respecter la loi et surtout de bien la comprendre, en plus de leur faire prendre conscience qu’il y a plein de ressources autant à l’intérieur du collège qu’à l’extérieur. Nous essayons de bien les préparer pour leurs études et à la vie au Québec », a affirmé le directeur général.

Il estime que cette démarche va bien au-delà du recrutement. « Nous voyons à leur bien-être. Nous les aidons parfois à se trouver un logement et nous nous assurons que tout se passe du mieux possible. Je pense que c’est en offrant ce genre d’expérience que cela va leur donner le goût de rester dans la région. Notre travail est de mettre en place des conditions gagnantes. »

Projets en cours et nouveautés

La direction du Cégep travaille sur plusieurs dossiers, dont la construction du futur complexe sportif intérieur qui devrait se mettre en branle au cours de l’année 2023 ainsi que l’agrandissement du Centre d’études collégiales de Lotbinière.

« Nous préparons également la réfection des deux dernières résidences du Cégep pour l’été prochain. Nos cinq bâtiments auront donc été rénovés. Nous avons aussi du pain sur la planche entourant nos programmes d’études puisque nous sommes dans une période où il y a des implantations et des mises à jour. C’est une grosse année pour nous », a souligné M. Rousseau.

Sur le plan sportif, l’établissement d’enseignement a décidé de réintégrer cette année le circuit collégial au golf et de ramener les arts du cirque. Le cheerleading prendra toutefois une pause et devrait être de retour l’an prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] Source […]