Entrepreneuriat : «Thetford Mines est l’un des beaux modèles québécois»

Entrepreneuriat : «Thetford Mines est l’un des beaux modèles québécois»
Martine Hébert

THETFORD. La Ville recevait récemment la visite de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), l’organisation qui l’a classée première au Québec dans son répertoire 2014 des villes les plus favorables à l’entrepreneuriat. Cette rencontre a été l’occasion pour les deux parties de faire le point sur les efforts mis de l’avant par la municipalité et de confirmer l’excellence thetfordoise à cet égard.

«Quand nous allons dans les régions, nous aimons rencontrer les administrations des villes pour constater comment ça se passe chez eux. Thetford Mines est pour nous une surprise, alors il s’agissait d’une occasion de voir tout ça de plus près, a mentionné Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI, lors d’un entretien avec le COURRIER FRONTENAC. Le maire voulait aussi nous rencontrer pour discuter entre autres des préoccupations de nos membres. C’est intéressant parce que les élus municipaux ont l’habitude de nous éviter de peur que l’on vienne critiquer.»

Selon Mme Hébert, Thetford Mines se démarque dans les trois principaux secteurs que la FCEI observe, soit le fardeau fiscal imposé aux entreprises, la réglementation municipale et l’administration du budget.

«Quand on regarde le ratio du taux de taxe résidentiel par rapport au taux non résidentiel, Thetford se classe au troisième rang puisque le résultat est tout près du un pour un. Les gens ont souvent l’impression que les entreprises doivent être plus taxées parce qu’elles utilisent plus de ressources, mais ce n’est pas vrai pour plusieurs petites entreprises», a-t-elle soutenu.

Parmi les autres mentions honorables, Mme Hébert a souligné le désir de la Ville d’améliorer son fardeau réglementaire. «Thetford Mines a adopté une résolution à notre recommandation, soit la fameuse règle du un pour un. Nous incitons les municipalités à faire en sorte qu’à chaque fois qu’elles adoptent un nouveau règlement, elles doivent en enlever un autre ayant une contrainte équivalente pour les entreprises», a-t-elle expliqué.

Enfin, elle a également confié que la transparence de la Ville à l’égard de ses rapports financiers était un autre point positif puisque ces documents sont disponibles sur son site Web, ce qui n’est pas le cas de toutes les municipalités.

«Thetford Mines n’a pas volé son titre, mais il y a toujours place à l’amélioration. Par exemple, nous avons discuté de la question de la transparence afin de rendre l’information des rapports financiers plus comestible pour la population. Aussi, nous avons mentionné qu’un ménage pourrait être fait dans la réglementation pour dépoussiérer ce qui n’est plus au goût du jour», a conclu Mme Hébert.

FCEI

Réunissant plus de 109 000 membres propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME) au Canada, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) est, depuis 40 ans, le représentant des intérêts des PME face aux trois paliers de gouvernement dans la lutte en faveur de l’équité fiscale, d’une législation du travail raisonnable et de l’allègement du fardeau réglementaire.

À lire: Thetford Mines : la ville québécoise la plus entrepreneuriale

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires