Finale Blue Sox-Brewers : la série est égale 1-1

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau

SPORTS. Au baseball, il y a un adage qui dit que les programmes doubles sont faits pour être divisés. C’est exactement ce qui est arrivé dimanche dernier lorsque s’est amorcée la grande finale de la Ligue de baseball majeur du Québec.

Si dans le premier match, les Blue Sox de Thetford Mines ont remporté une victoire sans appel de 14-0, les Brewers de Sainte-Thérèse leur ont servi la même médecine dans le second en l’emportant 6-0. La série de quatre gains au meilleur de sept est maintenant égale avec une victoire de chaque côté.

L’attaque, qui avait généré 15 coups sûrs en matinée, a été limitée à deux en soirée par Emmanuel Hamel-Carey qui s’était donné pour l’occasion des airs de Cy Young. Ce qui a été loin de surprendre Dominic Bolduc. « Emmanuel Carey a toujours bien lancé contre nous et je savais qu’il lancerait une bonne partie dans une telle situation, mais j’aurais aimé qu’on frappe plus que ça », a indiqué l’entraîneur qui aurait apprécié se retrouver dans le siège du conducteur avec une avance de deux matchs.

Avec une marque de 3-0 en début de septième, les Sox pouvaient toujours espérer un retour, mais François-Alexandre Tambosso a mis le dernier clou dans le cercueil des locaux en cognant un circuit de trois points contre Andy St-Gelais venu relever Normand Gosselin. En défensive, les Sox ont également éprouvé des difficultés en commettant quatre erreurs qui ont mené à deux des trois premiers points des vainqueurs.

Victoire décisive

Dans la première partie, les Sox ont assommé leurs adversaires dès le départ en inscrivant quatre points dans chacune des trois premières manches et deux autres en quatrième. Marc-André Charbonneau est un de ceux qui a malmené le partant Carl Pilon avec deux circuits. Son premier a sonné la charge à la manche initiale en produisant deux points et il a récidivé à la manche suivante avec un grand chelem faisant marquer six points au total dans cette première victoire.

Stéphane Pouliot a également fait résonner son bâton avec une longue balle quand il y avait un coureur sur les sentiers. Samuel Domingue a aussi participé à ce festival offensif avec deux simples et un double en plus de croiser le marbre à chaque fois qu’il s’est rendu sur les coussins.

Michel Simard a une fois de plus excellé au monticule en limitant les frappeurs adverses à quatre coups sûrs en six manches. Il a aussi remporté une quatrième victoire en autant de départs en séries. « C’est plaisant de lancer avec 12 points d’avance, mais il faut continuer de mettre des zéros sur le tableau, ce que nous avons fait.

Nous avons aussi été intenses toute la partie. Il n’y a pas une demi-manche où nous avons relâché et c’est quelque chose qu’il faut continuer à faire », a mentionné celui qui a abaissé sa moyenne de points mérités à 0,78. Ce dernier avouait que la température froide n’était pas idéale. « C’était frais et il ventait beaucoup, mais il faisait froid pour les deux équipes et comme il faut jouer, tu t’ajustes tout simplement. »

Nouveau calendrier

La série finale, qui devait prendre son envol samedi, a été repoussée de 24 heures en raison de la pluie. Ce qui a fait qu’on a remodelé le calendrier pour les cinq parties à venir. Les rencontres trois et quatre seront présentées samedi (20 septembre) à Sainte-Thérèse dans le cadre d’un programme double à compter de 17 h.

La joute numéro cinq sera disputée le lendemain à Thetford Mines à 13 h et si une sixième s’avère nécessaire, elle aura lieu à 17 h. En cas d’un match décisif, il sera présenté au domicile des Brewers le samedi 27 septembre à 14 h.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires