François Jacques sollicitera un deuxième mandat dans Mégantic

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
François Jacques sollicitera un deuxième mandat dans Mégantic
M. Jacques avait obtenu 47,53 % des suffrages en 2018. (Photo : Gracieuseté)

Le député de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Mégantic, François Jacques, sollicitera un deuxième mandat lors du scrutin du 3 octobre prochain.

En entrevue avec le Courrier Frontenac, il a mentionné qu’il restait encore beaucoup de choses à faire. « Il y a des dossiers sur lesquels j’ai commencé à travailler et dont je désire poursuivre. De plus, divers enjeux n’ont pas encore été abordés et si je suis réélu je vais pouvoir m’y consacrer, dont celui de la couverture cellulaire qui est majeur. »

M. Jacques estime que les quatre dernières années n’ont pas été de tout repos. « Je savais dans quoi je m’embarquais, mais la pandémie m’a permis de travailler plus fort sur le terrain. Le début de mandat a demandé beaucoup d’apprentissage, d’abord à l’Assemblée nationale et ensuite pour gérer une crise majeure pendant deux ans. »

Le député sortant a notamment participé à la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie, à la Stratégie nationale d’urbanisme et d’aménagement des territoires, ainsi qu’à la tournée provinciale sur le ferroviaire qui s’est soldée par un sommet à Drummondville.

Dans le comté, plusieurs dossiers ont retenu son attention, comme l’élimination des horaires de faction pour les ambulanciers à Disraeli. « Ils seront remplacés par un horaire à l’heure, soit deux quarts de travail de 12 heures. L’entreprise CAMBI a jusqu’au 31 mars 2023 pour faire les changements. C’est un bon dossier de réglé. Cela va permettre un déploiement actif de l’ensemble de la région de Thetford et de la couverture dans le secteur sud de la MRC des Appalaches. »

M. Jacques a aussi parlé du dossier de la piste cyclable à Disraeli qui avance, mais qui n’est toujours pas terminé. Il a indiqué que l’étude d’impact devrait se faire dans les prochains mois. Enfin, l’alimentation en eau potable dans la municipalité de Beaulac-Garthy est aussi un enjeu qui le préoccupe.

Notons que lors des élections provinciales de 2018, François Jacques avait obtenu 47,53 % des suffrages et une majorité de 7336 voix sur son adversaire libéral. Questionné à savoir s’il a confiance d’avoir un résultat plus élevé à l’automne, il a répondu vouloir laisser les citoyens se prononcer. « Lors de ma première campagne, ils n’étaient pas en mesure de savoir ce que je pouvais apporter à la circonscription. Maintenant, ils le savent. J’ai l’impression que la population va suivre la CAQ et le député actuel de Mégantic. Je suis content de l’écoute qu’ont démontrée autant les ministres que le premier ministre à l’endroit des députés. Je pense que nous sommes chanceux d’avoir cette équipe dans un gouvernement comme le nôtre. Si l’écoute n’avait pas été là, je ne serais probablement pas de retour comme candidat », a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires