Inauguration de l’Aile technologique Jean-Dupéré

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Inauguration de l’Aile technologique Jean-Dupéré
Le directeur général du Cégep, Robert Rousseau, l'épouse de M. Dupéré, Michèle Thibert-Dupéré, et la directrice générale de Coalia, Annie Rochette (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Le Cégep de Thetford, de concert avec son centre de recherche Coalia, a procédé ce vendredi à l’inauguration de la nouvelle Aile technologique Jean-Dupéré en guise de reconnaissance envers la fondation du même nom pour son appui indéfectible et sa grande générosité.

Depuis près d’une vingtaine d’années, elle soutient financièrement les étudiants poursuivant leur parcours au niveau universitaire via l’octroi de bourses. C’est près d’un million de dollars qui a été versé au cours des 18 dernières années. Plus récemment, une aide financière a permis à Coalia de poursuivre sa croissance par l’agrandissement de ses installations et par l’acquisition d’équipements spécialisés.

« Cette nouvelle aile comprend toutes les activités portant sur la métallurgie, le traitement de minerai et le développement de matériaux de façon avancée, toute la partie nanotechnologie ainsi qu’un espace de rencontres et de discussions avec les chercheurs et les clients », a mentionné la directrice générale de Coalia, Annie Rochette.

Le projet d’agrandissement est d’ailleurs en cours d’achèvement. « Nous anticipons que tous les équipements seront installés d’ici juin prochain. Nous disposons de plusieurs laboratoires entièrement fonctionnels et déjà utilisés. Nous avons accueilli au cours de l’année 2021-2022 pas moins de 19 étudiants. Pour nous, c’est du jamais vu depuis des années. Ce que l’avenir nous réserve est encore mieux. »

Pour le directeur général du Cégep, Robert Rousseau, il était important de reconnaître l’apport de la fondation. « C’est parce que M. Jean Dupéré a fait le choix, avant son décès, de redonner à son milieu que la fondation qui porte son nom peut appuyer de nombreuses initiatives dans notre région et à l’intérieur de la communauté collégiale. L’appui offert à nos diplômés et au projet d’agrandissement de Coalia est remarquable. C’est pourquoi je suis fier de nommer cet espace l’Aile technologique Jean-Dupéré. »

Présente pour l’occasion, l’épouse de M. Dupéré, Michèle Thibert-Dupéré, s’est d’abord dite très émue. « C’est une pure coïncidence puisque personne n’était au courant, mais aujourd’hui c’est le 20e anniversaire de son décès. Le projet que l’on inaugure cadre très bien avec la volonté que mon mari a exprimée dans son testament de venir en aide aux jeunes et aux personnes âgées dans le domaine de la santé et de l’éducation. »

Elle a ajouté que les membres du conseil d’administration de la fondation sont toujours heureux de pouvoir faire une différence dans la vie des gens. « Je ne prends aucuns remerciements et félicitations personnellement puisque tout cela est dû à la générosité de Jean Dupéré. Je souligne que nous étions tous les deux des Montréalais, mais dès qu’il a commencé à travailler à la mine lac d’Amiante, il est tombé en amour avec la région et avec les gens. Il a toujours voulu redonner à la communauté. Il serait très heureux aujourd’hui », a-t-elle conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires