«Jamais un gouvernement n’a dépensé autant pour accomplir si peu» – Luc Berthold

«Jamais un gouvernement n’a dépensé autant pour accomplir si peu» – Luc Berthold
Le député de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, estime que le budget libéral déposé à Ottawa est une opération de relations publiques pour cacher l’échec du gouvernement Trudeau à vraiment agir pour la classe moyenne canadienne. (Photo : Courrier Frontenac - Claudia Fortier)

Le député de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, déplore que le nouveau budget du gouvernement Trudeau mette de plus en plus de pression sur la classe moyenne. Rappelons que le budget Morneau, présenté mardi, comprend un déficit de 18,1 milliards $ pour 2018-2019 et aucun retour à l’équilibre budgétaire dans les prochaines années.

«Le premier ministre augmente les impôts de plus de 90% des familles de la classe moyenne, et il ajoutera 18 milliards à la dette. C’est la valse des milliards pour cacher le bilan désastreux du gouvernement, dont l’exemple le plus récent est son voyage familial en Inde», affirme Luc Berthold.

Ce dernier indique que les principales mesures pour la classe moyenne, soit les congés parentaux et le régime universel d’assurance médicament, n’auront aucun effet au Québec puisque la population bénéficie déjà de ces mesures.

Rien pour la région

Avec l’entrée en vigueur du Règlement interdisant l’amiante et les produits contenant de l’amiante cette année et la fin du Fonds de diversification économique, le député de Mégantic-L’Érable aurait jugé nécessaire que le gouvernement libéral apporte une aide supplémentaire.

«Alors que le Fonds Christian Paradis visant à soutenir la diversification économique des collectivités tributaires du chrysotile est pratiquement épuisé, les libéraux n’ont annoncé aucune aide supplémentaire pour la MRC des Appalaches qui en a pourtant grandement besoin. Comme le projet de Règlement entrera en vigueur en 2018, il aurait été essentiel que le gouvernement prévoie des sommes supplémentaires afin de soutenir la croissance économique d’une région qui a été durement éprouvée au cours des dernières années, et faire face aux nombreux défis qui subsistent avec les résidus miniers qui nous entourent», souligne M. Berthold.

Pas de soutien à la croissance des PME

Il dénonce également que les PME ne soient pas davantage soutenues par le gouvernement fédéral. En effet, alors que les États-Unis ont adopté des mesures fiscales agressives pour diminuer les impôts de leurs entreprises, le Canada n’a rien fait de significatif en ce sens.

«Les PME sont des créateurs d’emplois et leur rôle au sein de l’économie canadienne est d’une importance capitale. Pourtant, le gouvernement libéral continue de leur mettre des bâtons dans les roues et nuit ainsi à leur croissance et à leur compétitivité.»

Accès à Internet haute vitesse

Alors que le député de Mégantic-L’Érable a fait de l’accès à Internet large bande l’un de ses chevaux de bataille, il se désole de voir que le gouvernement libéral a choisi de prioriser le service par satellite pour les régions rurales, sachant que cette solution ne fonctionne pas ici.

Agriculture

En tant que porte-parole du cabinet fantôme en matière d’agriculture et député d’un comté où il s’agit d’une partie importante de l’économie, Luc Berthold observe que ce secteur ne semble pas être une priorité pour le gouvernement.

«Il n’y a rien dans le budget pour l’agriculture dans notre région. Point. Aucun plan de compensation en lien avec la signature de l’entente de partenariat transpacifique. Aucune augmentation de l’enveloppe pour le programme de financement de l’industrie laitière. Le ministre de l’Agriculture est incapable de défendre les agriculteurs dans le cabinet libéral.»

Enfin, bien qu’il juge louables les intentions en matière d’équité hommes-femmes, il demeure sceptique quant aux actions réelles qui seront posées. «Ce gouvernement nous a habitués à ne pas tenir ses promesses. C’est le budget de l’esbroufe et des relations publiques. La priorité des conservateurs avec notre chef Andrew Scheer est et sera toujours de présenter un budget pour servir les Canadiens, pas pour servir le gouvernement», conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires