La Coop des Appalaches en bonne santé financière

Par cisabel
La Coop des Appalaches en bonne santé financière

Le président

APPALACHES – La Coop des Appalaches a enregistré un chiffre d’affaires totalisant 54,2 millions $ au cours de l’exercice financier qui s’est terminé le 31 octobre 2013, une performance qui réjouit ses administrateurs.

« C’est notre meilleure année opérationnelle », a qualifié le directeur général de la coopérative, René Thériault, à l’issue de la présentation du 31e rapport annuel qu’il a dévoilé en compagnie du président, Renaud Bergeron, lors de l’assemblée générale annuelle tenue jeudi au Motel Le Phare de Plessisville, en présence d’au-delà d’une centaine de personnes.

« Notre trop-perçu d’opération est en forte amélioration pour atteindre 790 193 $ comparativement à un déficit d’un peu plus de 1 million $ l’année précédente », d’indiquer M. Thériault. « Notre trop-perçu à la fin de l’exercice atteint 1,2 million $ en 2013 par rapport à 1,3 million $ en 2012, mais ce résultat est durable comparativement à l’année précédente qui avait profité de la vente d’actifs pour plus d’un million $ (incluant la meunerie). » La coopérative versera d’ailleurs une somme de 210 821 $ en ristournes comparativement à 199 450 $ pour l’exercice précédent.

« L’année 2013 nous aura donc permis d’augmenter notre efficience opérationnelle en intégrant dans notre quotidien les effets des transformations vécues. Une meilleure maîtrise de nos procédés d’affaires et une amélioration de nos capacités de gestion positionnent notre coopérative pour de nouveaux avancements. Nous sommes prêts pour de nouvelles phases de croissance », a fait savoir le directeur général.

Dans les livres, les ventes nettes consolidées à 54,2 millions $ annoncent une décroissance de 14,5% alors qu’elles se sont chiffrées à 63,5 millions $ l’année précédente. « Cela s’explique en grande partie parce que les résultats du Centre de rénovation des Appalaches ne sont pas consolidés comme l’an dernier puisque la coopérative ne détient plus qu’une participation minoritaire (20%) dans l’entreprise et n’inscrit seulement la variation de la valeur de son placement à l’état des résultats », a précisé M. Thériault.

« Si on inclut les chiffres de la quincaillerie de Thetford, notre chiffre d’affaires aurait atteint 61,5 millions $, une baisse de deux millions $ attribuable au prix des intrants meunerie et, dans une moindre mesure, celui des produits pétroliers, alors que nos ventes du secteur végétal sont en hausse et que nous avons obtenu de bons résultats dans les ventes de matériaux. »

Pour M. Thériault, la Coop des Appalaches est une entreprise très solide qui est là pour rester avec son ratio d’équité à 49% et des actifs de 23 millions $.

Tôle Vigneault et Bonichoix

En ce qui concerne la filiale Tôle Vigneault, la Coop des Appalaches et son partenaire la Coop des Bois-Francs ont investi quelque 2 millions $ au cours de l’année 2013 dans la construction d’une nouvelle usine à Saint-Ferdinand.

L’entreprise, qui se spécialise dans les opérations de fabrication et profilage de revêtement métallique, a connu une autre année exceptionnelle avec une croissance continue de son chiffre d’affaires.

Pour ce qui est de son magasin Bonichoix à Laurierville, celui-ci a subi un premier recul de ses ventes d’épicerie après deux ans de croissance. La Coop espère que sa décision de supporter le projet de station-service Sonic parrainé par la Coop de solidarité de Laurierville aura un effet positif. « La contribution de notre épicerie demeure négative. Un 5 $ de plus par transaction peut faire la différence », a rappelé M. Thériault.

Pour 2014, le défi pour la Coop des Appalaches sera d’intégrer la bannière Unimat à celle de BMR suite à la conclusion d’une entente avec la Coop Fédérée.

Des chiffres

Au 31 octobre dernier, le nombre d’employés pour la Coop des Appalaches, y compris le personnel des filiales, était de 152 personnes dont 92 occupaient un emploi à temps plein.

Le chiffre d’affaires des membres s’est établi à 28,8 millions $ comparativement à 29,4 millions $ l’année précédente.

La coopérative comptait 3 491 membres (555 membres producteurs et 2936 membres auxiliaires au 31 octobre dernier comparativement à 3 320 membres (555 membres producteurs et 2 765 membres auxiliaires) l’année précédente.

Notons que l’année 2013 a aussi été marquée par le 30e anniversaire de la Coop qui a souligné cet événement par la tenue d’un tournoi de golf en juin et d’un souper spectacle avec l’humoriste Mario Jean qui a réuni plus de 300 personnes à l’automne.

Fonds coopératif d’aide

Les dirigeants de la coopérative en ont également profité pour procéder à la remise de subventions du Fonds coopératif d’aide à la relève agricole. Ce programme a pour but de contribuer au développement des compétences agronomiques, coopératives et de gestion financière des jeunes de la relève. Les participants doivent s’engager à suivre diverses formations et participer à la vie associative de leur coopérative.

Sylvain Pomerleau de la Ferme Pomerleau et Frères d’Inverness, Stéphanie Ruel de la Ferme Halifax de Saint-Ferdinand et Pierre-Luc Michaud de la Ferme Micha de Laurierville se partageront une bourse totale d’un peu plus de 14 000 $ en escompte de leurs achats.

Conseil d’administration

En ce qui a trait au conseil d’administration, il n’y a eu aucun changement alors que les trois administrateurs en élection ont été réélus. Il s’agit de Renaud Bergeron, Jacques R. Bédard et Christian Dostie.

M. Bergeron assumera à nouveau la présidence du conseil d’administration et sera appuyé par Daniel Vigneault comme 1er vice-président et Michel Berthiaume comme 2e vice-président qui conservent eux aussi les mêmes fonctions.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires