La Fondation Donat-Grenier est lancée

La Fondation Donat-Grenier est lancée
Les cinq administrateurs de la Fondation Donat-Grenier : Gilles Rémillard (vice-président), Claude Gagnon (secrétaire), Johanne Lafrance-Roy (présidente et filleule de M. Grenier), Henri Therrien et Stéphan Grenier (filleul de M. Grenier) (Photo : Courrier Frontenac - Claudia Fortier)

Le nom Donat Grenier résonnera encore longtemps dans la région de Thetford, notamment grâce à la création de la Fondation portant son nom. Celle-ci vise à poursuivre la vocation philanthropique de l’homme d’affaires décédé en 2014.

Par ce geste, M. Grenier désirait, après son décès et celui de sa conjointe Marthe Dussault, continuer à contribuer au développement de sa région comme il le faisait de son vivant.

Le lancement officiel a eu lieu le lundi 25 février dans les locaux du bureau Raymond Chabot Grant Thornton à Thetford Mines. Les cinq administrateurs, soit Johanne Lafrance-Roy (présidente et filleule de M. Grenier), Gilles Rémillard (vice-président), Claude Gagnon (secrétaire), Stéphan Grenier (filleul de M. Grenier) et Henri Therrien, auront comme mandat de gérer et distribuer des dons monétaires aux organismes et aux projets de la MRC des Appalaches répondant aux critères établis par Donat Grenier.

«D’abord, il faut que ce soit des organismes enregistrés, donc un individu seul ne peut pas faire de demande. Ensuite, il faut que ce soit dans l’un des deux crénaux projetés par M. Grenier, donc la santé ou les personnes démunies. Après cela, nous allons analyser les demandes dans le respect de ses volontés», a indiqué Claude Gagnon.

Pour Henri Therrien, il s’agit d’une autre preuve de la générosité extrême dont faisait gage l’homme d’affaires. «Il avait tellement à cœur la grande région de Thetford. Il m’avait déjà parlé de ce projet et quand il est décédé, nous ne savions plus trop si ça allait se réaliser. Finalement, les papiers se sont réglés en septembre. Il a laissé un très bon montant à sa propre fondation afin d’éterniser son nom et celui de son épouse et d’aider les organismes», a-t-il expliqué.

«C’est la population de la région de Thetford qui m’a aidé à devenir ce que je suis, alors je veux lui en remettre le plus possible en reconnaissance de ce qu’elle a été pour moi» – Phrase que Donat Grenier disait régulièrement

Premiers octrois

Les administrateurs ont profité du lancement afin d’annoncer les deux premiers dons remis par la Fondation Donat-Grenier. Il s’agit d’un montant de 200 000 $ (50 000 $ pendant quatre ans) octroyé au Centre de pédiatrie sociale des Appalaches. Celui-ci lui permettra de poursuivre son travail en offrant des services médicaux et psychosociaux à des enfants issus de milieux vulnérables.

«Nous avons environ deux ans et demi d’existence et nous aidons 184 enfants. Nous avons cinq employés à temps plein en plus d’une pédiatre et d’un médecin. Les cas sont de plus en plus lourds», a affirmé le président du Centre de pédiatrie sociale, Simon Talbot.

Un autre montant de 25 000 $ (5000 $ sur cinq ans) a été consenti à la Fondation Collations Élèves Démunis qui existe depuis 2010. «Nous venons en aide à 300 élèves dans les 19 écoles primaires de la Commission scolaire des Appalaches en leur fournissant deux collations par jour. Merci à la Fondation et à la famille Grenier au nom de tous les enfants», a déclaré le président de Collations Élèves Démunis, Michel Verreault.

Un homme généreux

Né le 8 juin 1927 à Thetford Mines, Donat Grenier a pris goût au milieu des affaires assez tôt. C’est en 1950, accompagné de ses frères Raoul, Paul-Émile et Hervé, qu’il a ouvert sa première épicerie dans le quartier Mitchell.

Donat Grenier

En l’espace de 20 ans, le quatuor familial se retrouva à la tête de six épiceries portant le nom de Grenier & frères. Cette compagnie change ensuite de nom pour devenir Aligro, un chef de file dans la province. En 1984, elle réalise un chiffre d’affaires de 550 millions $ avec l’aide de ses 1200 employés. Deux ans plus tard, la société est vendue à Steinberg.

Donat Grenier a été bénévole à temps plein durant une trentaine d’années pour différentes causes de la région. En plus d’être généreux de son temps, il l’a aussi été avec son argent. Parmi ses dons les plus importants, mentionnons les 4,5 millions $ pour l’achat et l’implantation d’un équipement d’imagerie par résonance magnétique au Centre de santé et de services sociaux de la région de Thetford en juin 2010. En tout, sa participation financière s’élève à plus de 7 millions $ pour la réalisation de différents projets dans le domaine de la santé uniquement.

Donat Grenier est décédé le 27 juin 2014 à l’âge de 87 ans. Plus de 300 personnes s’étaient déplacées le 7 juillet suivant à l’église Saint-Alphonse afin de lui rendre un dernier hommage lors de sa cérémonie funéraire. Son épouse, Marthe Dussault, est quant à elle décédée le 12 novembre 2017 à l’âge de 88 ans.
Avec la collaboration de Jean-Hugo Savard

Pour faire une demande

Les représentants d’organismes intéressés à soumettre une demande à la Fondation Donat-Grenier peuvent se procurer le formulaire sur son site Web au www.fondationdonatgrenier.com. Tous les détails se retrouvent dans la section «Faire une demande».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Michel Foisy
Michel Foisy
3 années

Bravo les Grenier
J’ai eu Le plaisr desservir les magasins Grenier durant les années 62 – 68 et résidant à Thetford Mihes membre des Elks et épouser une résidente d’une famille connue ( Gagné)
A 81 ans aujourd’hui je suis résident de Shefford depuis 20 ans
Le temps passe trop vite
Michel Foisy