La SDE dans le rouge en 2014

La SDE dans le rouge en 2014

L'Édifice Appalaches abrite entre autres les locaux de la SDE et de la MRC.

THETFORD. La Société de développement économique (SDE) de la région de Thetford doit se passer de 70 000 $ cette année, ce qui représente 10 % de son budget total, alors que ce dernier avait pourtant été adopté il y a plusieurs mois. Résultat? Un déficit pour la fin de l’année 2014 est à prévoir.

Rappelons que lors du dépôt de son premier budget en tant que ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao avait annoncé une coupure de 10 % dans les enveloppes des Centres locaux de développement (CLD), dont fait partie la SDE de Thetford. Il s’agissait de l’une des quelques mesures d’austérité appliquées par le gouvernement libéral dans les finances de la province.

« En novembre 2013, nous avons adopté le budget 2014 et au mois de juin, quand on nous a annoncé les coupures, nous avions déjà six mois de fait. C’est certain que ça va se solder par un déficit à la fin de l’année », a raconté le directeur général de la SDE de Thetford, Luc Rémillard.

Ce dernier a toutefois assuré que le service directement sur le terrain ne serait pas affecté. « On essaie de toucher le moins possible aux services directs aux entrepreneurs, soit l’accompagnement, l’aide à la rédaction du plan d’affaires et à la recherche du financement, ainsi que tous les autres services connexes. Évidemment, la mauvaise nouvelle, c’est que nous avons moins de moyens pour investir dans des projets qui seront porteurs à moyen et long terme », a-t-il soutenu.

La coupure s’exercera principalement dans les projets de développement de la fibre entrepreneuriale. « Nous avions un montant annuel d’environ 100 000 $ que l’on investissait dans la réalisation de certains projets comme le Cercle des jeunes leaders, la Semaine le goût d’entreprendre et un paquet d’autres belles initiatives. C’est évident qu’avec une coupure de 70 000 $, c’est ce qui va écoper en premier », a déploré le directeur général.

Aussi, une autre mesure qui sera touchée est le programme « Nouveaux entrepreneurs ». « Nous donnions une subvention aux entrepreneurs pour le développement de leur projet. Elle pouvait atteindre 15 000 $. Nous avons aboli ce programme pour le remplacer par un prêt d’honneur puisque nous ne demanderons rien en garantie. Les entrepreneurs devront rembourser le prêt sans intérêt sur une période de dix ans afin d’aider d’autres entreprises à démarrer. Ça va nous permettre de récupérer des sommes », a expliqué M. Rémillard.

Par ailleurs, l’association des CLD au Québec et Chaudière-Appalaches Économique ont fait valoir leur mécontentement au nouveau gouvernement à la suite de l’annonce des coupures. La SDE de Thetford a également envoyé une lettre. Luc Rémillard reste tout de même réaliste. « On connait la situation des finances au Québec. Nous sommes prêts à collaborer. Nous devrons donc être créatifs dans la distribution des fonds qui nous sont alloués », a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires