Le Cégep dans le Top 50 des collèges canadiens en recherche

Le Cégep dans le Top 50 des collèges canadiens en recherche

OLEOTEK et le CTMP ont reçu des revenus de recherche de 2

THETFORD – Le Cégep de Thetford figure parmi le Top 50 des collèges canadiens en recherche publié par Re$earsh Infosource, un magazine spécialisé en recherche et développement.

Pour la première fois cette année, Re$earsh Infosource a publié le palmarès des 50 collèges canadiens ayant les revenus de recherche les plus élevés. Ce palmarès compile les résultats des années 2011 et 2012 des collèges ainsi que de leurs centres de transfert technologique.

En ce qui concerne le Cégep de Thetford, les revenus de recherche d’OLEOTEK et du Centre de technologie minérale et de plasturgie (CTMP) ont été considérés conjointement avec ceux de l’établissement scolaire. Pour les années 2011 et 2012, il a été classé respectivement 20e (8e au Québec) et 33e (11e au Québec).

La directrice adjointe à la recherche du cégep, Catherine Blanchet, explique toutefois qu’elle a commis une erreur dans la déclaration des revenus de recherche en raison d’une légère imprécision dans le formulaire de déclaration. « Je n’y ai pas inclus les subventions de fonctionnement des centres de recherche, alors que j’aurais dû le faire. J’ai donc laissé beaucoup d’argent de côté. Les revenus sont près de deux fois élevés que ce que j’ai indiqué », explique-t-elle. En ce sens, le classement du Cégep de Thetford ne reflète pas la réalité et devrait être revu à la hausse, dans la mesure où ses homologues des autres établissements n’ont pas fait la même faute.

Depuis plusieurs années, le Cégep de Thetford accorde une place importante à la recherche afin que le développement technologique et la recherche appliquée puissent soutenir l’innovation dans les entreprises tout en contribuant aux apprentissages des étudiants. « Ce palmarès démontre l’ampleur des activités de recherche du cégep et, indirectement, la pertinence de nos projets et de nos équipes de recherche pour le milieu », affirme Catherine Blanchet, directrice adjointe à la recherche.   

En 2010, le cégep a d’ailleurs été le premier à créer un poste dédié à la gestion de la recherche dans le réseau collégial québécois, ce qui en fait un pionnier de l’intégration de la recherche aux niveaux organisationnel et décisionnel. Plus récemment, en 2012, le Cégep de Thetford était au quatrième rang des collèges québécois en ce qui a trait à l’octroi des fonds de recherche fédéraux. Selon Mme Blanchet, le cégep compte bien se classer à nouveau parmi les 20 premiers au Canada et les dix premiers au Québec lors du prochain palmarès.

La recherche collégiale contribue à l’enrichissement de l’enseignement puisqu’elle fait appel à l’implication de professeurs, d’étudiants et de chercheurs dans différents projets. La recherche appliquée au collégial contribue aussi au développement économique car les projets réalisés répondent à des besoins exprimés par des PME régionales et nationales.

Rappelons que les deux centres de recherche du Cégep de Thetford œuvrent dans les secteurs des matériaux avancés, de la minéralurgie, de la plasturgie, de l’oléochimie, de la chimie verte durable et du houblon. Leurs activités procurent environ 75 emplois hautement qualifiés dans la région.

Il est possible de consulter le Top 50 au www.researchinfosource.com/top50_col.php. (GSH)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires