Le Mont Adstock se prépare à tourner une page d’histoire

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Le Mont Adstock se prépare à tourner une page d’histoire
Mathieu Desmarais a très hâte de voir le nouveau bâtiment construit. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

La saison 2021-2022 à la Station récréotouristique du Mont Adstock a pris fin le dimanche 3 avril. Bien que l’hiver ait été fort occupé pour le directeur général Mathieu Desmarais et son équipe, les prochains mois le seront tout autant avec les travaux de réaménagement du terrain de golf ainsi que la démolition de l’actuel chalet d’accueil prévue à la fin du mois de juin.

Présent dans le paysage adstockois depuis 1958, le bâtiment situé au pied de la montagne sera complètement rasé afin de pouvoir y en construire un plus moderne. En août 2021, le gouvernement du Québec confirmait un prêt d’un montant maximal de 8 millions $ à la Coopérative de solidarité récréotouristique du Mont Adstock pour acquérir le club de golf et pour la construction d’un nouveau bâtiment multifonction. Le coût estimé uniquement pour le chalet est de 6,5 millions $. 

« Je me sens un peu nostalgique et en même temps très fébrile. Au cours des semaines à venir, nous allons nous concentrer sur les travaux visant à finaliser le réaménagement du terrain de golf. Nous commencerons ensuite à vider le bâtiment et à entreposer nos équipements. Nous avons deux bons mois pour faire tout cela », a mentionné M. Desmarais au Courrier Frontenac. 

Selon lui, les travaux de démolition devraient s’échelonner sur deux semaines. « Nous amorcerons la construction du nouveau chalet aux alentours du mois de juillet pour une ouverture en décembre. Je peux vous dire que nous sommes dus. Nous donnons tellement d’amour à la montagne, au terrain de golf et à tout ce qui se trouve autour que, maintenant, le temps est venu d’en consacrer à notre infrastructure. Nous avons très hâte. » 

En raison du contexte économique, des modifications ont toutefois été apportées au projet initial. « Les matériaux de construction augmentent comme c’est le cas partout. Le projet n’est pas à risque. Il va demeurer au même coût, mais il a légèrement changé afin de pouvoir nous ajuster à l’inflation. Nous aurons toujours un beau bâtiment pouvant accueillir jusqu’à 700 personnes et qui servira autant pour le ski, le golf, le vélo de montagne et tout ce qui englobe le projet. Le plan officiel sera présenté au cours du mois de mai », a-t-il spécifié.

Bilan de saison

L’application des mesures sanitaires et la période de déconfinement, ainsi que la température très froide tout au long de l’hiver et un mois de mars pluvieux ont apporté à l’équipe du Mont Adstock plusieurs défis à relever. Malgré tout, Mathieu Desmarais s’est dit très satisfait. « Je suis content parce que nous avons toujours eu des conditions de glisse formidables. Il y avait de l’ambiance à la montagne. C’était aussi le retour de l’après-ski puisque l’an dernier nous étions en confinement. Nous avons eu de beaux événements comme le Défi ski Leucan, ainsi que les journées Cochon alpin, splash et vintage. Ce fut une année de retrouvailles et chaleureuse avec notre clientèle. »

À noter que le nouveau refuge construit au sommet a été très populaire. « Il s’agit d’un ajout exceptionnel. Nous avons pu constater qu’il a sa place et que nous en avions besoin. Il a permis de bonifier l’expérience client avec une belle vue sur le Grand lac Saint-François. Ce projet n’aurait pas pu voir le jour sans la contribution financière de plusieurs entrepreneurs de la région. » 

Baisse de clientèle

Au total, ce sont 31 000 skieurs qui ont passé les portiques du télésiège, comparativement à 35 500 en 2021, puis 24 000 en 2020. M. Desmarais a indiqué qu’il anticipait un bilan à la baisse. « L’an dernier, tout était confiné, à l’exception des stations de ski. Nous avons donc pu récupérer beaucoup de nouveaux adeptes. Nous nous attendions à une diminution parce que le hockey et d’autres sports ont recommencé. Ce qui est intéressant, c’est que nous étions à 24 000 skieurs il y a deux ans et nous sommes à 31 000 cette année. Ce sont 7000 personnes de plus, donc il y en a une bonne partie qui a continué de faire du ski. Imaginez-vous si nous avions eu une saison avec une température extraordinaire. D’après moi, nous aurions battu les 35 500 de 2021. »

Le président de la Coopérative de solidarité récréotouristique du Mont Adstock, Daniel Martineau, a d’ailleurs tenu à féliciter toute l’équipe de la montagne pour le travail acharné réalisé tout au long de la saison. « Je souhaite également remercier notre fidèle clientèle d’avoir été présente, d’avoir participé massivement à nos événements et d’avoir fait rayonner notre station récréotouristique à travers le Québec. »

Place au golf

Les amateurs de golf auront l’occasion de pratiquer leur sport favori dans plus ou moins un mois. M. Desmarais s’attend à une autre belle saison estivale. Pendant que les membres seront en action sur le terrain, son équipe continuera, non loin de là, le développement du hors-piste avec l’ajout de six kilomètres de sentiers de vélo de montagne, en plus de procéder à l’aménagement d’un nouvel espace situé dans un secteur plus boisé pour la «Halte GO-VAN» qui s’adresse aux amateurs de vanlife.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jean Ferland
Jean Ferland
4 mois

Pour votre information le chalet construit en 1958 a été démolie au milieu des année 80 pour faire place au chalet actuel. Le chalet construit en 2022 sera donc le 3 eme chalet de la montagne depuis son ouverture.