Le secteur aquatique thetfordois se distingue

Le secteur aquatique thetfordois se distingue
Le projet de la Ville de Thetford Mines figure dans un livre racontant les initiatives faites par des Québécois au cours des dix dernières années à l'intention des jeunes de 0 à 17 ans.

L’organisme Québec en forme (QEF) a récemment mis en valeur le travail de Judith Bourgault, coordonnatrice aquatique à la Ville de Thetford Mines, pour son projet «Moniteurs/Sauveteurs en Appalaches».

Les piscines, plages et pataugeuses publiques qui sont fermées par manque de sauveteurs sont une problématique qui s’observe à la grandeur du Québec et la MRC des Appalaches n’y faisait pas exception. Afin de contrer cette tendance et grâce à l’appui de QEF, la région de Thetford s’est relevé les manches et a lancé un SOS pour sauver les bassins et redonner aux citoyens un plus grand accès aux infrastructures locales.

Depuis 2009, le projet Moniteurs/Sauveteurs en Appalaches a mis en place plusieurs mesures pour assurer l’accessibilité aux nombreuses formations requises pour devenir moniteur ou sauveteur national. Le regroupement Bouge bien, bouffe bien en Appalaches assume la majorité des frais de la formation qui totalisent 1 200 $.

«Les parents sont majoritairement moins intéressés à payer un montant si important, en ne sachant pas si leur enfant de 13 ans ira jusqu’au bout de sa formation. Grâce au soutien reçu, le coût total revient désormais à 300 $, ce qui est beaucoup plus abordable», a mentionné Mme Bourgault.

Les résultats de ce projet ont été au-delà des attentes et les impacts au sein de la communauté ont été concrets. En effet, le nombre de jeunes formés annuellement a triplé, alors que le nombre de moniteurs est passé de 5 à 15 et celui des sauveteurs de 8 à 24. Le nombre d’inscriptions aux cours de natation est en croissance continue et a triplé depuis 2009.

«Ces jeunes sont actifs. Par leur travail et leur implication dans notre milieu, ils permettent à toute la population de bouger et à être actifs à leur tour. Ces chiffres démontrent bien le succès du projet. Même s’il est encore difficile de maintenir l’ouverture des plans d’eau à l’année, cette nouvelle banque de moniteurs et sauveteurs a permis de redonner l’accès à tous les bassins durant la période estivale, seulement deux ans après le début du projet», a affirmé le maire Marc-Alexandre Brousseau.

«Je tiens à remercier toute notre équipe de sauveteurs et de formateurs grâce à qui nous avons obtenu de si bons résultats. Même si nos efforts ont été récompensés, nous ne pouvons pas nous asseoir sur ce succès et c’est pourquoi nous travaillons actuellement à impliquer financièrement chacune des municipalités de la MRC des Appalaches afin de pouvoir maintenir les mesures en place et continuer d’en faire profiter toute la population. Ce projet ne doit pas tomber à l’eau», de conclure Judith Bourgault, coordonnatrice aquatique. (JHS)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires