Les cas de fraude et de violence conjugale en hausse à Thetford

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Les cas de fraude et de violence conjugale en hausse à Thetford
(Photo : Gracieuseté)

Le nombre de dossiers de fraude a augmenté de près de 50 % au cours des deux dernières années sur le territoire desservi par le Service de police de Thetford Mines (SPTM) pour se situer à 120. C’est ce qui ressort du bilan 2021 qui vient d’être rendu public. Les événements survenus ont notamment été dirigés envers des aînés.

« En 2020, nous avions eu 92 dossiers et 66 en 2019. L’accroissement de ce type de crime a eu pour effet de générer une augmentation de 71 % du nombre de demandes pour obtenir des mandats de perquisition ou des ordonnances auprès des juges. La prévention en matière de fraude est essentielle afin de bien sensibiliser la population puisqu’une fois que la victime a versé de l’argent au fraudeur, il est très difficile de le récupérer », a déclaré le directeur Michel Dodier.

Les cas de violence conjugale ont quant à eux augmenté de 25 % par rapport à 2020. Au total, 134 crimes ont été déclarés au SPTM. Toutefois, ce nombre est inférieur à celui de 2019, alors qu’il se situait à 158. Des mesures ont été mises en place afin de détecter cette problématique rapidement et rédiger les rapports d’événements en conformité avec la directive du ministère de la Sécurité publique. Le corps de police thetfordois précise qu’un protocole d’intervention est appliqué depuis plusieurs années et révisé régulièrement afin de référer les impliqués aux diverses ressources communautaires susceptibles de venir en aide tant aux victimes qu’aux agresseurs.

Trois fois plus d’interventions multisectorielles

En 2021, le SPTM et sa division des enquêtes ont œuvré en partenariat avec la Direction de la protection de la jeunesse et le Directeur des poursuites criminelles et pénales à 48 occasions, soit le triple qu’en 2020 et le double comparativement à 2019. Ces ententes multisectorielles existent dans le but de coordonner la meilleure intervention dans l’intérêt d’un enfant âgé de moins de 18 ans. L’organisation policière rappelle que ce type d’enquête est toujours prioritaire afin de prévenir des actes d’abus sexuels, de mauvais traitements physiques ou une absence de soins menaçant la santé physique de l’enfant et de traduire les abuseurs devant les tribunaux.

Nature des interventions

Le taux de criminalité a augmenté en 2021 par rapport à 2020 afin de s’établir dans la moyenne des dernières années. Au total, 1212 crimes ont été répertoriés sur le territoire. Ce nombre était de 1044 en 2020 et de 1292 en 2019. Comme mentionné précédemment, une hausse est remarquée dans les crimes de fraude et la violence conjugale, mais les vols et les vols de véhicules ont diminué par rapport à 2020. Le SPTM rapporte toutefois un dossier de meurtre.

Sécurité routière

Bien que la distraction au volant demeure une grande préoccupation, les opérations de sécurité routière de l’année 2021 ont été davantage axées sur le respect de la signalisation. Le contrôle de vitesse, source de nombreuses plaintes citoyennes, est également dans les priorités du SPTM. Au total, 5126 constats d’infraction au Code de la sécurité routière ont été distribués. La majorité des contraventions était en lien avec la vitesse.

Le nombre de collisions avec blessés a augmenté par rapport à 2020 pour se situer à 110, tandis que le nombre de délits de fuite a diminué quelque peu alors que 82 ont été répertoriés.

Quelques données en 2021

–        265 interventions en santé mentale

–        3002 constats d’infraction pour vitesse

–        4588 comprimés de méthamphétamine saisis

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires