Les Conservateurs dans sa mire

POLITIQUE. Le candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Mégantic-L’Érable, Jean-François Delisle, travaillera activement au cours des prochaines semaines afin d’aller chercher des appuis aux Conservateurs et aux Bloquistes. Selon lui, les électeurs du comté votaient pour Christian Paradis et pas nécessairement pour son parti.

«Il y a une base de Conservateurs, mais ce qui l’a fait gagner dans les dernières années, c’est son nom parce que les gens reconnaissaient le travail exemplaire qu’il a fait dans le comté, même si son parti lui a mis beaucoup de bâtons dans les roues à Lac-Mégantic. Je ne m’attends pas à ce que le Parti conservateur reprenne le pouvoir ou que nous ayons un ministre si c’est le cas. Beaucoup de Conservateurs, Libéraux et Bloquistes me disent qu’on va remporter l’élection», a-t-il mentionné.

Le candidat néodémocrate n’a pas l’intention de répéter les erreurs commises lors de la dernière campagne électorale. «On ne se le cachera pas, le NPD a été complètement absent. Nous avions une candidate, par contre, elle s’est présentée parce que personne d’autre ne l’a fait. Malgré tout, nous avons récolté 25 % du vote. Je suis très confiant d’obtenir la circonscription parce que je ressens cette base Néodémocrate sur le terrain», a-t-il dit.

Les enjeux locaux

Pour Jean-François Delisle, la construction d’une voie de contournement à Lac-Mégantic est un enjeu important. «Des gens se sont prononcés là-dessus et nous ont dit qu’ils voteront pour un parti qui accepte de faire la voie de contournement. Thomas Mulcair a déjà annoncé son intention. Les citoyens de Lac-Mégantic vivent une situation particulière, mais le gouvernement précédent n’a rien fait. Le NPD va régler ce dossier», a-t-il assuré.

Depuis quelques années, Thetford Mines et Asbestos bénéficient d’un fonds de 50 millions $ pour assurer leur diversification économique. Selon le candidat du NPD, plusieurs auraient signifié leur mécontentement entourant la façon dont l’argent est distribué. «Je vais regarder avec les intervenants du milieu économique si ce fonds est suffisant et s’il est investi ou proposé de la bonne façon. Je sais qu’il y a de l’insatisfaction. Nous allons écouter et s’assurer que les sommes soient bien investies», a-t-il indiqué.

S’il est élu député le 19 octobre, Jean-François Delisle s’assurera que la gestion de l’offre en agroalimentaire soit maintenue. «Les citoyens se questionnent beaucoup à ce sujet. Je vais essayer de contacter les gens de l’Union des producteurs agricoles (UPA) afin de savoir comment ils voient le dossier. Leur position semble assez claire, mais je souhaite les rencontrer. Nous, on s’engage à maintenir la gestion de l’offre telle quelle est. Je ne crois pas que les Conservateurs iront au bout de cet engagement. Si les électeurs de l’Érable font confiance à leur candidat là-dessus, ils se trompent», a-t-il conclu.

Le candidat Delisle a indiqué ne pas avoir l’intention de démissionner de son poste de conseiller municipal à Thetford Mines. Il affirme qu’il ne fera pas de politique fédérale auprès de ses collègues, ni de représentations pour la Ville.

À lire aussi : Deux candidats à l’investiture du NPD dans Mégantic-L’Érable

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires