Les demandes d’Orléans Express seront analysées à l’automne

Les demandes d’Orléans Express seront analysées à l’automne

THETFORD. La Commission des transports du Québec (CTQ) analysera les demandes de la compagnie Orléans Express visant à modifier son offre de services au début du mois de septembre lors d’audiences publiques.

Comme il s’agit d’un dossier d’intérêt public, la CTQ mentionne sur son site Internet que la tenue d’audiences après la période des vacances estivales vise à permettre à toutes les personnes intéressées d’y participer. La compagnie souhaitait mettre en application les modifications demandées dès le mois de juillet.

D’autres facteurs, tels le grand nombre d’observations reçues et la nécessité d’organiser des audiences dans plusieurs régions du Québec ont influencé la décision de la Commission. Les personnes qui désirent soumettre des observations ont jusqu’au lundi 9 juin pour le faire. La Commission des transports du Québec précisera, par voie de communiqué, les dates et endroits où se tiendront les audiences publiques.

Mobilisation

Rappelons que l’aile parlementaire du Parti québécois et la Fédération québécoise des municipalités (FQM), de concert avec Transport 2000, étaient du nombre des organisations qui réclamaient des audiences publiques entourant l’intention d’Orléans Express d’abolir plusieurs liaisons dans la province.

« La mobilité des personnes est un incontournable à l’occupation dynamique du territoire. Les réductions de services projetées auront pour effet de limiter grandement ceux-ci dans des régions comme la Mauricie, le Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie », avait déclaré Richard Lehoux, président de la FQM.

Le maire de Thetford Mines, Marc-Alexandre Brousseau, avait également réagi en indiquant qu’il s’opposerait toujours à une réduction de services pour la population. Il est persuadé qu’il existe des alternatives possibles pour continuer d’offrir cette offre de transport.

Avenir incertain pour le Terminus

L’abandon de la liaison Thetford-Victo par le transporteur Orléans Express pourrait compromettre la survie du Terminus situé sur la rue Saint-Alphonse.

Le propriétaire, Marco Tanguay, a mentionné au cours des dernières semaines qu’il voyait la situation venir depuis au moins cinq ans en raison de la baisse de la clientèle.

L’entreprise Autobus A-1 assure de son côté la liaison entre Thetford Mines et Québec, mais les services d’un seul transporteur ne permettraient pas à l’établissement de poursuivre ses activités bien longtemps.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires