Les employés de soutien votent en faveur de la grève

Les employés de soutien votent en faveur de la grève
Polyvalente de Black Lake (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

THETFORD. Les quelque 250 employés de soutien de la Commission scolaire des Appalaches (CSA) se sont prononcés en faveur d’un bloc de grève de six jours dans une proportion de 79 %, jeudi soir.

Ils dénoncent la lenteur des négociations avec le gouvernement du Québec dans le cadre du renouvellement de leur convention collective. «C’est un vote très fort. Les membres sont mobilisés et l’ont demandé rapidement. Je suis très contente de leur participation», a mentionné la présidente du syndicat affilié à la CSN, Josée Chamberland.

Selon elle, il n’y a eu aucun avancement au cours des neuf derniers mois. «Ça n’a juste pas de bon sens. Nous faisons face à des reculs importants dans nos conditions de travail et la partie patronale ne démontre aucune ouverture. C’est la même chose entourant notre régime de retraite.»

Les employés de soutien réclament notamment des augmentations de salaire de 4,5 % par année pendant trois ans, tandis que le gouvernement propose une entente de cinq ans comprenant un gel de deux ans et des hausses de 1 % pour les années suivantes. «Ce que l’on demande peut paraître gros, mais il y a sûrement moyen d’en discuter et d’obtenir quelque chose entre les deux», a soutenu la présidente.

Rappelons que le Syndicat de l’enseignement de l’amiante (SEA) tentera lui aussi d’obtenir un mandat de grève auprès de ses quelque 500 membres, le mardi 22 septembre, lors d’une assemblée générale qui aura lieu à la salle Dussault.

Le Syndicat du personnel de soutien des Appalaches représente environ 250 membres dans trois secteurs différents, soit le secteur général, les services de garde et l’adaptation scolaire.

À lire aussi : Les enseignants se prononceront sur un mandat de grève

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires