Les travaux de la Route 112 avancent rondement

Le COURRIER FRONTENAC a pu constater que les travaux de construction de la Route 112 vont bon train en effectuant une visite des différents chantiers en compagnie de représentants du ministère des Transports (MTQ), le jeudi 23 janvier.

Effectivement, le directeur du MTQ pour la région de Chaudière-Appalaches, Richard Charpentier, confirme que tout se déroule relativement selon ce qui était prévu. Trois chantiers sur un total de cinq sont présentement en activité, c’est-à-dire les secteurs boisé, des haldes et du pont (voir carte à la fin du diaporama). L’ouverture du nouveau tronçon long d’une dizaine de kilomètres est toujours attendue pour l’automne 2015 et aucun dépassement de coût, sur une cible totale de 100 M$, n’est prévu pour l’instant.

« Les travaux se font en mode accéléré, malgré le temps particulièrement froid des dernières semaines qui complique certaines tâches comme le coulage du béton pour la construction du pont », fait savoir M. Charpentier.

Les travaux ont débuté par le déblai des haldes (5,9 M$) dès l’automne dernier avec l’entrepreneur Couillard Construction. Une pause d’environ un mois a cependant dû être prise dernièrement afin de déterminer l’intervention à effectuer en raison de la présence de sols hétérogènes. « Ceci pourrait avoir une légère incidence sur l’échéancier de ce chantier », avise-t-il. Mentionnons que les ouvriers qui travaillent sur ce chantier sont les seuls actuellement à devoir se vêtir d’une combinaison spéciale et à se doucher après leur quart de travail en raison de la présence d’amiante.

Quant aux travaux du pont qui enjambera la rivière Bécancour (2,44 M$), ils ont démarré en novembre. La firme responsable, Grandmont & Fils, est d’ailleurs déjà passablement avancée selon l’évaluation du haut fonctionnaire.

En ce qui concerne les travaux de mise en forme de la route dans le secteur boisé (13,5 M$), ils sont pris en charge par l’entreprise Excavation Marchand. « En théorie, l’échéancier pour ce chantier est prévu pour juillet 2015, mais l’entrepreneur semble vouloir aller beaucoup plus rapidement », précise M. Charpentier. Les fossés devraient tous être excavés à temps pour la période de la fonte des neiges, ce qui permettra d’assécher la zone promptement et de passer à la construction de la structure routière. 

 

Nouveaux appels d’offres

Les deux autres chantiers, à savoir les secteurs urbain et minier, iront en appel d’offres probablement au mois de mars pour être lancés au cours du printemps. « À ce moment, l’ensemble du grand chantier sera en cours », indique le représentant du gouvernement.

Il n’est toutefois pas possible pour l’instant d’évaluer la proportion qu’occupent les normes de santé et sécurité au travail en lien avec l’amiante sur le coût total du projet car il reste encore deux appels d’offres à ouvrir. « Ce sont surtout les opérations de déblai des haldes qui nécessitent des mesures particulières et qui créent des délais. Un coup les excavations terminées, ce seront les mesures normales qui s’appliqueront », poursuit-il.

 

Secteur urbain

L’embouchure de la nouvelle Route 112 dans le secteur Balck Lake se trouvera précisément entre l’entreprise Innoltek et la voie d’accès menant à l’usine de filtration. Certains propriétaires devront se départir de leur terrain et au moins un bâtiment sera délocalisé. « Les propriétaires touchés ont tous été rencontrés, mais je ne pourrais pas vous dire si tous ont obtenu une entente avec le ministère », souligne le porte-parole du MTQ.

Par ailleurs, le tronçon encore ouvert de la Route 112 qui longe la mine Lac d’Amiante deviendra une rue municipale et un feu de circulation sera installé à la nouvelle intersection crée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires