L’espoir renaît à Stratford

L’espoir renaît à Stratford
Camil Turmel et Jean Roberge de la Commission scolaire des Appalaches ont entendu les revendications des parents et citoyens de Stratford qui déplorent que leurs enfants soient les victimes d’un manque de budget.

ÉDUCATION. Une lueur d’espoir pour les parents de Stratford réclamant une maternelle à l’école Dominique-Savio; le ministre de l’Éducation, François Blais, a récemment autorisé 12 nouvelles classes de maternelle 4 ans à temps plein et a de plus ouvert la porte aux classes multiprogrammes (élèves de 4 et 5 ans). 

En ajoutant les quatre élèves de 4 ans de la municipalité aux six enfants de 5 ans déjà inscrits, cela serait donc suffisant afin d’y ouvrir une nouvelle classe. Pour l’instant, le ministère a toutefois refusé la demande de la Commission scolaire des Appalaches (CSA) à cet effet.

«Le ministère avait déjà fait une première annonce en 2013 pour l’ouverture de maternelles 4 ans à temps plein dans des milieux plus défavorisés. Nous avions tenté d’en ouvrir une à Coleraine, mais nous n’avions pas assez d’inscriptions pour 2013-14 et 2014-15», a expliqué le directeur général de la CSA, Camil Turmel.

La commission scolaire s’est donc entendue avec le ministère afin d’ouvrir cette classe à Thetford Mines lors de la rentrée de septembre 2015 à l’école du Tournesol. «On nous a refusé la demande pour Stratford en considérant la classe de Thetford Mines alors qu’en vérité, cette dernière a été ouverte grâce à l’octroi de 2013 et non pas dans le cadre de la plus récente annonce», a-t-il poursuivi, précisant que la CSA allait continuer de faire la demande au ministère pour qu’elle obtienne l’autorisation d’ouvrir cette autre classe.

Un espoir ravivé

Du côté du Comité de mobilisation pour la scolarisation des élèves de Stratford, cette nouvelle a de nouveau nourri les intentions des parents qui continueront de faire pression pour que leurs enfants puissent avoir accès à une maternelle dans leur localité.

«Faut-il interpréter la nouvelle disposition pour les maternelles 4 ans temps plein en milieu défavorisé comme un geste de sensibilité du ministre François Blais envers les petites municipalités et la ruralité? C’est ce que souhaite le Comité de mobilisation pour la scolarisation des élèves de Stratford. Reste à convaincre le ministre d’autoriser deux classes de maternelle 4 ans temps plein à la CSA pour 2015-2016», peut-on lire dans un communiqué envoyé aux médias cette semaine.

Les députés interpellés

Les députés de Mégantic, Ghislain Bolduc, et de Lotbinière-Frontenac, Laurent Lessard, ont été contactés par le comité de mobilisation afin qu’ils fassent des représentations auprès du ministre Blais au sujet de l’importance d’offrir en milieu rural l’ensemble de tous les niveaux scolaires.

«Ces milieux pourront garder leurs services de proximité, connaître un essor évitant ainsi la désertification de leurs communautés, malsaine à long terme pour toute la société québécoise», soutient le comité.

Selon les parents, deux classes de maternelle 4 ans à la CSA, dont l’une multiprogramme, ne seront pas de trop pour améliorer la réussite scolaire des jeunes. «Notre milieu défavorisé a droit à un maximum de chances d’autant plus que les garderies accréditées et les Centres de la petite enfance (CPE) sont rares. Deux garderies ont fermé au cours de la dernière année.»

Rappelons qu’en mai dernier, la commission scolaire annonçait aux parents qu’elle n’ouvrirait pas de maternelle à Stratford, faute de fonds, même s’il y avait suffisamment d’inscriptions selon les règles du ministère. Plusieurs personnes s’étaient réunies devant l’école Dominique-Savio, le lundi 11 mai en soirée, dans le but de faire connaître leur mécontentement au directeur général de la CSA.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires