Nouvelle quincaillerie à East Broughton : un commerce essentiel

Nouvelle quincaillerie à East Broughton : un commerce essentiel
Deux des quatre propriétaires de la Quincaillerie E.B.

Le nouveau Home Hardware a ouvert ses portes au début du mois d’octobre à East Broughton, moins d’un an après la fermeture de la Quincaillerie Paré. Pour les propriétaires, la petite municipalité ne pouvait tout simplement pas s’en passer.

«La famille Paré a annoncé en octobre de l’an dernier qu’elle allait fermer le Rona le mois suivant. Quand j’ai vu ça, je me suis dit que nous ne pouvions pas rester sans quincaillerie alors j’ai entrepris des démarches pour en ouvrir une dans mes locaux. Le lendemain de l’annonce, je rencontrais déjà les gens d’Home Hardware», raconte Claude Lessard, aussi propriétaire du restaurant La Gargouille.

Outre M. Lessard, Diane Nadeau de Chabot Décor, André Lachance du Centre de jardin et travaux Pamaka, ainsi que Pierre Mathieu, entrepreneur électricien, sont les autres actionnaires de la Quincaillerie E.B. située sur la rue Grondin.

«Tout ça est parti de l’initiative de Claude, explique Mme Nadeau. De fil en aiguille, il nous a tous réunis pour lancer cette entreprise.»

Cette dernière souligne que lors de la fermeture de l’ancien Rona il y a un an, les Broughtonnais avaient apporté une pétition à la Municipalité pour faciliter l’ouverture d’une nouvelle quincaillerie. 

«Les gens se sont impliqués parce qu’ils se disaient que ça n’avait pas d’allure un village sans quincaillerie. La Municipalité est aussi une bonne cliente et quand elle va chercher ce dont elle a besoin ailleurs, les retombées ne sont pas chez elle. Une quincaillerie c’est un service essentiel», mentionne Diane Nadeau.

Depuis l’ouverture le 6 octobre, les propriétaires sont bien heureux de la réponse des gens. Ils prévoient d’ailleurs à moyen terme faire construire un entrepôt pour les matériaux.

«En quincaillerie nous sommes quand même complets. C’est plus au niveau des matériaux qu’il y a un manque, car notre entrepôt n’est pas construit. Il faut attendre de passer un an pour voir la demande et savoir la grosseur que ça va prendre», conclut Mme Nadeau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires