Oleotek à la conquête de la Chine

THETFORD. Le directeur général du Centre collégial de transfert de technologie en oléochimie industrielle du Cégep de Thetford (Oleotek), David Berthiaume, participera à la première mission économique du gouvernement Couillard en Chine du 26 au 31 octobre.

Dirigée par le premier ministre québécois, cette délégation de gens d’affaires, du réseau universitaire et des milieux culturels se rendra d’abord à Shanghai, puis à Beijing et au Shandong. Elle profitera d’ailleurs de son séjour en Asie pour participer à l’Assemblée générale annuelle du Conseil des affaires Canada-Chine.

« Nous souhaitons à travers cette mission développer des partenariats avec des centres de recherche qui sont actifs dans notre domaine là-bas puisque notre expertise en oléochimie est aussi d’intérêt en Chine. Nos entreprises clientes pourraient même profiter des contacts que nous aurons établis », a mentionné M. Berthiaume.

La Chine est le leader mondial pour la production d’huiles de soja, d’arachide et de graine de coton, mais ne produit presque pas d’huile de palme qui est largement utilisée en oléochimie. Elle est dépendante de ses importations qui s’élèvent à plus de six millions de tonnes sur un total d’importations d’huiles végétales de neuf millions de tonnes.

Les entreprises et les centres de recherche qui souhaitaient participer à cette mission devaient soumettre un projet au ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, ainsi que préciser leurs intérêts pour la Chine et ce que cela pourrait apporter à l’économie québécoise.

Les participants de cette mission auront un horaire chargé de rencontres, de conférences et de cocktails. M. Berthiaume souhaite en apprendre davantage sur la Chine et ses habitants. « Pour moi, c’est un premier voyage là-bas. J’ai déjà fait des études en relations internationales pendant ma maîtrise en administration des affaires (MBA), mais j’espère entrer en contact avec une ressource qui pourrait m’accompagner afin que je puisse mieux connaître cette culture », a-t-il ajouté.

Notons que les exportations vers la Chine totalisent 2,4 milliards $, ce qui en fait pour le Québec son deuxième client mondial, alors que les importations se chiffrent à 7,7 milliards $.

Les objectifs de la mission

– Faire la promotion de nos produits et services et de notre expertise dans les secteurs d’excellence du Québec;

– Appuyer les projets de nos entreprises, organismes ou établissements du réseau de l’éducation ou de recherche et d’innovation sur le territoire chinois;

– Renforcer nos liens politiques avec les dirigeants chinois;

– Promouvoir les projets économiques majeurs du Québec que sont la Stratégie maritime et le Plan Nord.

Un secteur d’activité en développement

Le marché mondial de l’oléochimie, qui comprend notamment les acides gras et les alcools gras, était estimé à 13 millions de tonnes en 2010 et devrait atteindre les 15 millions de tonnes en 2018. Ces 25 dernières années, l’Asie a connu un développement rapide de son industrie oléochimique et aujourd’hui, la zone Asie Pacifique domine le marché de l’oléochimie avec 60 % de la capacité de production totale.

Source : http://www.enerzine.com/6/16267+loleochimie-en-chine-un-secteur-dactivite-en-developpement+.html

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires