Philippe Couillard conserverait les commissions scolaires

Philippe Couillard conserverait les commissions scolaires
De passage à Thetford Mines

APPALACHES – Si le Parti libéral du Québec (PLQ) est élu au gouvernement, il protégerait les petites commissions scolaires comme celle des Appalaches et couperait plutôt dans la bureaucratie a annoncé le chef Philippe Couillard, de passage à Thetford Mines, lundi après-midi.

« Les gens n’ont pas besoin d’être inquiets quant à leur commission scolaire. Je sais à quel point la proximité avec les commissions scolaires est importante dans les régions », a rassuré M. Couillard.

Ce dernier s’attaquerait plutôt à la bureaucratie. « Le thème de ce qu’on a annoncé aujourd’hui, c’est réduire pour investir. On réduit la bureaucratie pour investir dans les écoles et la réussite des enfants, a déclaré le chef du Parti libéral. On va couper 500 postes au ministère de l’Éducation à Québec. C’est ce qui pose problème présentement. On va aussi supprimer les directions régionales qui doublaient les commissions scolaires. On veut les conserver les commissions scolaires et on ne fera pas de fusions forcées. »

Les suppressions de postes administratifs seraient effectuées à coup de 100 par année sur une durée de cinq ans, soit une réduction de 40 % de l’effectif. Cela permettrait d’économiser 187,5 millions $. Un éventuel gouvernement libéral réinvestirait ensuite les fonds dans l’aide aux élèves.

« Cet argent va servir à l’aide aux devoirs, à augmenter l’enseignement de l’anglais en sixième année, à lutter contre l’intimidation, à développer des vocations particulières et à engager des spécialistes pour traiter les enfants en difficulté », a expliqué M. Couillard, ajoutant que plusieurs autres mesures seraient aussi possibles.

Rappelons que la Coalition avenir Québec (CAQ) priorise plutôt l’abolition des commissions scolaires, tandis que le Parti québécois (PQ) a quant à lui parlé de fusions. Le chef de la CAQ, François Legault, a d’ailleurs accusé Philippe Couillard de ne pas avoir le courage de s’attaquer au lobby des commissions scolaires via son compte Twitter.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires